Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Newsletter > De surcroît


  • Version PDF

Bienvenue à Özgül Akinci !

Mis à jour le 17 mai 2019

Grâce au programme PAUSE, l’UMR Litt&Arts accueillera Özgül Akinci, enseignante et chercheuse en Performance Studies, à partir du 1er juin et ce pour une durée de 6 mois. Installée dans les locaux de la MACI (Maison de la Création et de l’Innovation), elle travaillera au sein de l’équipe du Performance Lab aux côtés de Gretchen Schiller, responsable du projet.

Qu’est-ce que le programme PAUSE ?

Il s’agit d’un Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence de Scientifiques en Exil, géré et piloté par le Collège de France, à l’initiative du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement et de la Recherche. Attribués sur dossier, les financements ont pour objet de soutenir un projet d’accueil pour un(e) scientifique étranger(e) de toute origine géographique et de toute discipline remplissant l’ensemble des critères d’éligibilité suivants :
  • Pouvoir justifier de son statut d’enseignant-chercheur ou de chercheur ou être au minimum inscrit en doctorat (dans son pays d’origine ou en France) ;
  • Se trouver en situation d’urgence :
    • être victime de persécution ou de violence en raison du contenu de ses recherches, de la libre expression de ses opinions, de son identité, de ses croyances, de son orientation sexuelle,… ;
    • être victime d'un autre type de menace à préciser.
  • Quel que soit son lieu de résidence actuel :
    • être dans l'obligation de s'exiler de son pays d'origine ;
    • être en France depuis moins de 3 ans.

Accueillir Özgül Akinci

Chercheuse en Performance Studies, Özgül Akinci a noué des liens forts avec l’Université Grenoble Alpes à l’occasion de sa participation en 2017 à la Spring School Arts in the Alps, organisée par la SFR Création. Ayant soutenu en 2016 une PhD à l’University of British Columbia (Canada) sur la performance théâtrale en Turquie, son pays d’origine, elle est parfaitement intégrée dans le système universitaire nord-américain. La qualité internationale de son dossier est un atout important pour le rayonnement de la SFR Création et de notre UMR. En outre son projet de recherche s’intègre très bien dans le projet « Choreographic cartographies » du Performance Lab, qui a pour propos fondamental de mêler déplacements physiques du corps sur scène et déplacements géographiques des migrants.

Özgül Akinci va plus particulièrement collaborer à l’axe « Observatoire de la performance comme recherche du Performance Lab ». Ce projet traite des questions ontologiques, méthodologiques et épistémologiques soulevées par les méthodes de PBR (Practice based Research) et de PAR (Practise as Research) via une perspective pluridisciplinaire ciblée sur les rapports entre le corps, la société et les technologies. L’objectif est de réaliser une veille sur les questions théoriques les plus prégnantes des PBR/PAR ainsi que sur celles qui émergeront au fil des activités mises en place par le laboratoire. Les questions posées seront entre autres :
  • Comment faire circuler des connaissances incarnées et de PAR/PBR entre les domaines des arts, des humanités et des sciences ?
  • De quelle manière l’implication corporelle du chercheur modifie-t-elle notre conception du terrain ?
  • Quelles considérations éthiques doivent être prises en compte en contexte de capture de mouvements corporels ?

De plus, les chercheurs et les artistes se poseront la question de ce que signifie « participer » et « collaborer » d’un point de vue épistémologique et méthodologique en confrontant leurs expériences dans leurs disciplines respectives. D’un point de vue académique, cela implique de remettre en question la manière donc les sujets de thèses de doctorat pourront être à l’avenir partagés entre les disciplines dans le système des universités françaises.

Le Performance Lab en quelques mots

Conçu comme une plateforme internationale, le projet Performance Lab (IDEX CDP) fédère une communauté de chercheurs autour de problématiques contemporaines reliant corps, société et technologie.

L’ambition du projet est également de renouveler la manière dont la recherche est conçue et pratiquée au sein de l’Université Grenoble Alpes en développant de nouvelles méthodologies en référence aux modèles anglo-saxons de « Performance as Research » (PAR), recherche-création, création-expérimentation et recherche-action.

L’objectif de la communauté est de conduire des recherches de pointe dans les domaines de la performance, de la documentation numérique, d’outils de lecture du corps en mouvement ainsi que du patrimoine matériel et immatériel. Les étroites collaborations qui seront mises en place avec les partenaires associatifs et culturels locaux ainsi que le milieu artistique professionnel à l’échelle nationale et internationale permettront par ailleurs d’aboutir à la création d’outils d’analyse et de documentation qui soient transposables dans les domaines des arts de la scène et des sciences sociales.
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9