Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Composantes scientifiques > CHARNIÈRES


  • Version PDF

CHARNIÈRES - Lumières, altermodernités, études romantiques et stendhaliennes

Mis à jour le 12 novembre 2015

Direction : Catherine Mariette

CHARNIÈRES regroupe une vingtaine d’enseignants-chercheurs et doctorants en littérature et media comparés travaillant sur les devenirs de la modernité entre l’âge classique et le premier XIXe siècle. Issue principalement de l’UMR LIRE (équipe de Grenoble) et du CESR (Centre d’Études Stendhaliennes et Romantiques), cette composante de LITT&ARTS a pour visée et horizon commun de mettre en perspective les logiques de création, les formes de médiation culturelle et les régimes de représentation politique qui continuent à forger notre modernité, pour contribuer ainsi au renouvellement des recherches en sciences humaines et sociales.

Les travaux menés dans CHARNIÈRES s’efforcent d’étudier à la fois des auteurs canoniques (Voltaire, Stendhal, Balzac) et des écrivains mineurs à redécouvrir (Charles Tiphaigne de La Roche, Jean Potocki). Ils cherchent aussi à mettre les genres dominants, comme le roman, dans la perspective d’écrits plus difficiles à classer (textes brefs des moralistes, contes merveilleux, nouvelles, presse périodique). Ils n’hésitent pas à faire dialoguer les textes et leurs interprétations en jouant sur des décalages qui nous aident à éclairer nos problèmes actuels par le détour des textes anciens.

Le nom de la composante met en avant le travail de CHARNIÈRES que ces recherches espèrent faciliter entre les media (récits littéraires et journalisme, manuscrits édités sous forme numérique), les modes de discours (fiction et histoire, imaginaire merveilleux et savoirs scientifiques) et les époques (continuités entre les Lumières et le romantisme, pertinence des textes d’hier pour penser les problèmes d’aujourd’hui).

Les principaux chantiers actuellement en cours portent sur l’édition numérique et imprimée des manuscrits Stendhal ; des études sur Stendhal et le romantisme ; la publication annuelle de la revue Féeries consacrée aux contes merveilleux du XVIIe au XIXe siècle ; l’édition numérique et imprimée du périodique clandestin les Mémoires secrets (dits « de Bachaumont »), paru entre 1760 et la Révolution ; des recherches autour de littérature et sciences ; les rapports entre histoire et fiction ; la poétique du genre moral dans le texte préfaciel entre 1660 et 1760 ; les relations du roman et de la nouvelle ; la mise en dialogue des « Femmes d’hier et d’aujourd’hui » ; l’éclairage réciproque de l’archéologie des media et de l’écologie de l’attention.

  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9