Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Composantes scientifiques > CINESTHEA


  • Version PDF

Les projets de CINESTHEA

Mis à jour le 21 janvier 2016

Axes de recherche

Esthétiques plurielles de l’image et du geste
Les recherches portent sur l’esthétique cinématographique, mais également sur la présence de l’image au sein des arts plastiques – frontières ténues entre le cinéma de création et l’art vidéo –, et sur les arts de la scène où le travail avec les écrans et les projections est devenu de plus en plus important. Si le présent de l’image est concerné, son avenir est aussi interrogé, dans une époque de profondes mutations.
Il s’agit par ailleurs de réfléchir sur les inscriptions kinesthésiques, performatives et théâtrales du geste en danse, théâtre, cirque et autres pratiques impliquant le corps et le mouvement. Le filmage du geste (au cinéma, sous forme de captation, ou encore d’installation) est aussi pris en considération.

Écritures en devenirs
Il s’agit d’envisager le pluriel des termes : plusieurs écritures et plusieurs devenirs. Toutes les réflexions sur le texte – en particulier le texte en train de s’écrire, mais aussi l’approche contemporaine de textes de différentes époques –, et sur le passage du texte à la scène ou à l’écran sont susceptibles d’être menées dans cet axe. Des relations entre théâtre, danse, arts de la scène, cinéma et autres formes d’écritures sont ainsi pensées (une sous-thématique portant sur les relations cinéma et poésie se poursuivra dans les années à venir). Les questions liées à l’» auctorialité » prennent place ici.

Processus collectifs de création
Recherches sur les nouvelles formes de créations collectives contemporaines, impliquant les créateurs, mais aussi les institutions culturelles dans des dimensions françaises, européennes, internationales. Sont ici pensées de nouvelles modalités de création dans le champ du théâtre, de la danse, et des arts du geste de manière plus large. La création cinématographique est également prise en compte, par une étude des processus impliqués par la réalisation filmique, intérêt porté au regard de la critique et prise en compte du travail essentiel des collaborateurs, techniciens pensant leurs propres pratiques.
La réflexion sur l’entrecroisement entre les pratiques (scéniques, filmiques) et la recherche sera de plus en plus souvent mise en avant au sein de cette thématique.

Scènes et écrans : pensée, mémoire, histoire
Recherches, d’une part, sur différents types de relations entre la création et la pensée : pensée du monde contemporain à travers la création scénique / filmique ; création scénique / filmique et pensée philosophique ; création scénique / filmique et pensée scientifique ; création scénique / filmique et autres arts (arts plastiques, architecture, musique…).
Recherches, d’autre part, sur la pensée contemporaine de l’archive : mémoire pour le temps présent, regard porté sur des créations du patrimoine, archive comme matériau réactualisé trouvant place dans des créations contemporaines, approche esthétique de l’archive dans le champ cinématographique.

Programmes en cours

La composante CINESTHEA est activement impliquée dans les programmes liés à la Maison de la création, qui ont été mis en place lors des dernières années, et qui se développent actuellement grâce à des financements spécifiques du site ou de la Région (comme les programmes financés ARC 5 « Nouvelles organisations du travail en compagnie : quelles possibilités pour le spectacle vivant ? », octobre-mars 2015 et ARC 5 « Archives cinématographiques en Rhône-Alpes : entre documents et création, octobre 2013-mars 2015). La composante scientifique est particulièrement impliquée dans les programmes intégrés à l’axe structurant 4 de LITT&ARTS, intitulé « Pratiques créatives (Textes, images, scènes, écrans) »  :

CINESTHEA poursuivra des travaux avec les composantes scientifiques LITEXTRA (réflexion sur la relation entre arts de la scène et didactique, par exemple autour du théâtre jeunesse) ; ÉCRIRE (« Poétique de la relation » et « crise de la représentation », à travers le prolongement des travaux menés sur cinéma et poésie, la prise en compte d’autres relations entre cinéma et littérature, les regards croisés de l’écrit et de l’image sur le monde) ; TRANSLATIO (OPSIS) ; en dehors de LITT&ARTS avec le GRESEC (Groupe de Recherche sur les Enjeux des Sciences de l’Information et de la Communication, Documentaire de création en particulier). Outre la participation active à l’axe structurant 4 de LITT&ARTS, CINESTHEA participera également aux autres axes structurants, comme l’axe 1 « Nouvelles philologie et humanités numériques », en particulier dans son point « subjectivités computationnelles » sur l’économie de l’attention ; l’axe 5 « Études de media comparés » ; l’axe 6 « Pratiques collectives et créations ordinaires ».

CINESTHEA entend, dans les années 2015-2020, mettre à profit la multiplicité de ses partenariats culturels, développer les relations internationales, devenir un acteur essentiel de la valorisation de la création par la recherche, et de la valorisation de la recherche par sa mise en relation avec la création, dont tous les aspects seront pris en compte (esthétiques, culturels), en particulier à travers les outils mis à disposition dans les nouveaux lieux prévus par les projets Maison de la création et de l’innovation et EST (Espace scénique transdisciplinaire). Il s’ensuivra un développement des rencontres avec les artistes, des colloques, des journées d’études, avec une place indispensable faite aux publications d’ouvrages collectifs.

Résultats attendus de la recherche

  • Poésie en projection (numéro hors-série de la revue Murmure, De L’Incidence éditeur, suivant les actes des journées d’études de fin 2010, augmentés de plusieurs textes inédits).
  • La scène contemporaine à l’épreuve de l’impossible, (2015, actes du colloque international 2013 « Déjouer l’injouable ») ;
  • Le quotidien filmé - archives filmiques et espaces publics (2016, actes du colloque international 2014, avec l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble) ;
  • Cinéma et arts de la scène, interférences temporelles : colloque international fin février 2015, qui donnera lieu à la publication des actes en 2017 ;
  • Publication en ligne d’un inventaire des archives du théâtre grenoblois 19e-21e siècle, exposition virtuelle d’un échantillon significatif d’archives, publication d’un recueil de contributions d’expertise des archives mises au jour (2015-2017, dans le cadre d’un projet Maison de la création « mémoire du théâtre grenoblois ») ;
  • Jouer (avec) la vieillesse (publication en 2015, prolongement de la journée d'études « Représenter les âges de la vie ») ;
  • Le Vaudeville à la scène (publication en 2015, prolongement de la journée d'études « Le Vaudeville aujourd'hui ») ;
  • Modernité cinématographique portugaise (publication en 2016, suivant deux manifestations mises en place avec Paris 8 en 2015) ;
  • Troupes, collectifs, compagnies. Enjeux socio-esthétiques des modes d'organisation et de création dans le spectacle vivant (publication en 2016 des actes du colloque 2015, Lyon et Valence) ;
  • Cinéma et arts de la scène : interférences temporelles (étude des temporalités dans les interrelations entre cinéma, art vidéo, théâtre, danse), publication en 2017 des actes du colloque international de 2015 ;
  • Influences des pratiques et usages d'Internet sur les formes cinématographiques et scéniques (2016-2018 : plusieurs manifestations et publications en ligne et sous forme d’ouvrage pour les actes d’un colloque international) ;
  • Cinéma, Écrans, Poésie (Publication des actes d’un colloque international à venir, dans la continuité de plusieurs travaux : journées d’études en 2010, n° 84 de la revue Recherches et Travaux, « Un cinéma de poésie » en 2014, n° hors-série de la revue Murmure « Poésie en projection » début 2015, participation à un colloque de l’université Montpellier 3 « Cinéma & Poésie » en 2013).
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9