Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Toute l'actualité > Archives


  • Version PDF

Actualiser / contextualiser les œuvres littéraires des pratiques éditoriales aux pratiques scolaires

Recherche

logo Litt&Arts

logo Litt&Arts

Journée d'étude
le 11 février 2015
10h00-17h30

Cette journée d'études est organisée par Litt&Arts.

Dans le privé comme dans le commun des moments partagés, la lecture des œuvres littéraires se fait dans le temps. Au présent corporel et intellectuel du lecteur, se trouvent conjoints, dans la perspective de M. Picard (Lire le temps, 1989), ses incursions dans son monde personnel, souvent reculé jusqu'à son enfance, ses anticipations pour avancer au fil du texte, ainsi que son mouvement personnel vers un avenir que le texte lu peut contribuer à définir en partie.

De son côté, Yves Citton (Lire, interpréter, actualiser : pourquoi les études littéraires ?, 2007) défend l'actualisation des œuvres pour fonder une légitimité contemporaine des études littéraires, en mettant l'accent sur les communautés interprétatives. Mais sur cette question de la temporalité des lectures, il y a lieu de prendre en compte également La littérature après coup, telle que la définit B. Louichon (2009).

Sur le versant didactique de cette problématique, il s'agira de privilégier le rapport entre actualiser et contextualiser, qui peut s'ouvrir sur des cheminements, installer une dynamique ou établir un espace problématique. Comment ce double mouvement peut-il (se) passer dans les pratiques scolaires de lecture ? Et d'abord existe-t-il seulement dans les classes de littérature, ou repose-t-il déjà sur le traitement éditorial ou pédagogique des œuvres, qui précède et peut orienter leur lecture ? Ensuite, doit-il être mené, avec et pour les élèves, de la même manière pour toutes les œuvres anciennes ?

Par ailleurs, lorsque l'on est en présence d'œuvres contemporaines, la contextualisation est-elle un cadre de réception sans objet ? De manière plus globale, sur quoi débouche ce double mouvement en termes d'objectifs et de résultats obtenus ? Sur une saisie de la relativité du sens des œuvres ? Sur la conscience du mouvement interprétatif illimité auquel contribue la littérature ? Sur un scepticisme déceptif, voire sur des renoncements ?
À travers plusieurs exemples, cette journée d'étude se propose de revenir sur quelques-unes de ces questions.


Programme de la journée :


Actualisation des textes patrimoniaux : quelques approches

Matinée 10h00 - 12h30

  • Jean-François Massol (Litt&Arts - LITEXTRA) : Introduction
  • Isabelle Roque (Litt&Arts - LITEXTRA) : « Molière actualisé dans les manuels de lycée »
  • Yves Citton (Litt&Arts - CHARNIERES) : « Diderot et la décroissance : une proposition d’actualisation sauvage et paresseuse »
  • Christine Boutevin (Litt&Arts - LITEXTRA): « L'adaptation / actualisation du poème de P. Eluard ''Liberté'' dans les livres de poèmes illustrés pour la jeunesse »

Actualiser et contextualiser dans le cadre des lectures scolaires
Après-midi : 14h00-17h00

  • Gersende Plissonneau (Modernités, TELEM, Bordeaux 3) : « Lire Mme Bovary en lycée général et en lycée professionnel »
  • Jean-François Massol (Litt&Arts - LITEXTRA) : « Lire une lettre persane au collège et au lycée : difficultés de la contextualisation et de l'actualisation »
  • Dominique Holzle (Litt&Arts - CHARNIERES) : « De l'Eloge de Richardson de Diderot aux lectures actualisantes : le sujet-lecteur face aux Liaisons dangereuses à l'âge des réseaux sociaux ».

Mis à jour le 14 mars 2015

  • Version PDF

Infos +

Lieu : 
Salle Jacques Cartier
Maison des Langues et des cultures

Responsable de l'événement : 

Rechercher

Une actualité

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9