Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Toute l'actualité > Archives


  • Version PDF

Déjouer l’injouable : perspectives européennes

Recherche

Injouable JE visuel-78.jpg

Injouable JE visuel-78.jpg

Journée d'étude
le 13 novembre 2015
9h00 - 13h00

Cette journée d'étude, consacrée à la notion d'injouable au théâtre, est proposée par LITT&ARTS – CINESTHEA dans le cadre du projet "L'injouable, acte 2".


PROGRAMME


Les scènes moderne et contemporaine à l’épreuve de l’impossible : cas à l’étude

9h00 – Ouverture. Séverine Ruset et Alice Folco (Université Grenoble 3)
9h20 Filippo Fonio (Université Grenoble 3), « “Injouable, mais séduisant” Gabriele D’Annunzio tenté par la scène »
9h50 Florence Baillet (Université Paris 3), « Le théâtre à l’épreuve du “système” médiatique (à l’exemple des Derniers jours de l’humanité de Karl Kraus et du Système de Falk Richter) »
10h20 Karen Quigley (University of York), « Offering resistance: unstageable stage directions in contemporary British theatre »
11h10 Pause

Les contours européens de l’injouable : atelier de recherche

11h30-13h00 Réflexion collective autour de l’injouable

En France, le terme d’« injouable » a exercé une fonction fortement normative dans l’histoire théâtrale. Au XIXe siècle notamment, il a servi à exclure des pièces de la scène préalablement à toute tentative de mise en jeu, au prétexte qu’elles étaient non-théâtrales. Qu’en est-il dans d’autres ères géolinguistiques ? Par quels mots désigne-t-on « l’injouable » au Royaume-Uni, en Allemagne, en Pologne et en Italie ? Quand ces mots sont-ils apparus ? Quels présupposés esthétiques, politiques et sociaux, recouvrent-ils ?
Avec la participation de Susan Blattes (Université Grenoble 3), Florence Baillet (Université Paris 3), Filippo Fonio (Université Grenoble 3), Karen Quigley (University of York), Maja Saraczynska (Université Jagellonne de Cracovie/Université Paris-Est).

> Le projet, « L'injouable, acte 2 », soutenu par la Maison de la Création, se propose d’explorer la notion d’injouable, sur un double plan esthétique (en tant que révélateur de la relativité historique des critères de « non-théâtralité ») et pratique (en tant que catalyseur d’expérimentations scéniques).

Mis à jour le 5 novembre 2015

  • Version PDF

Infos +

Lieu : 
Petite Salle des Colloques
(bât. G - 4e ét.)
Université Stendhal

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9