Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Toute l'actualité > Archives


  • Version PDF

Séminaire Pensées des charnières – 2017-2018 (11)

Recherche

Carre-Couleur_logo_Litt&Arts-2016.jpg

Carre-Couleur_logo_Litt&Arts-2016.jpg

Séminaire
le 31 mai 2018
17h30 - 19h30

Doctorante de New York University, Amelia Fedo, accueillie à Litt&Arts avec une bourse Chateaubriand, est invitée à parler du "bagne métropolitain à l'époque romantique, à la croisée des discours".

Dans un siècle déjà marqué par maintes questions sur le crime et le châtiment, le bagne métropolitain s'impose à l’esprit contemporain comme particulièrement troublant (et fascinant) à cause de son côté idiosyncratique et paradoxal. Héritier des galères du roi et prédécesseur des bagnes d’outre-mer, le bagne portuaire s’affiche comme un phénomène à la fois transitoire et particulier qui surgit dans les ports de Toulon, Brest et Rochefort telle une plaie insoignable, maintenue à vif par le frottement quotidien du regard ainsi que par l’ouverture radicale de son schéma spatial, par sa liminalité et sa porosité sociales, et par son manque de rituel (« suppliciaire ») ou de rigueur (« intériorisante » – en termes foucaldiens). Son étude prend comme objet les travaux forcés pendant la première moitié du XIXe siècle, réels et fantasmés, et s’efforce d’en dégager l’imaginaire et la poétique ; à ce titre, son analyse s’appuie sur un corpus livresque et iconographique dans lequel le document-objet archivistique sert notamment de charnière ontologique entre le discours et la réalité référentielle.

Amelia Fedo prépare une thèse sur l’imaginaire des travaux forcés métropolitains, en France, à l’époque romantique, selon une approche pluridisciplinaire qui croise l'histoire, l'histoire de la science pénale, celle des discours scientifiques, et les études littéraires.

Le programme de bourses Chateaubriand a pour but d’initier ou de renforcer des collaborations ou des projets conjoints entre des équipes de recherche françaises et américaines. La bourse Chateaubriand en sciences humaines et sociales est allouée par les services culturels de l'Ambassade de France. Elle finance les doctorants inscrits dans une université américaine et qui s’engagent dans un projet de recherche avec un laboratoire français.


> Ce séminaire est animé par une équipe d’enseignant-e-s, de doctorant-e-s, d’artistes et de chercheur-e-s indépendant-e-s issu-e-s de plusieurs domaines disciplinaires. Le programme inclut notamment les rencontres du cycle « Femmes d’hier, femmes d’aujourd’hui : dialogue entre écrivaines » proposé par Catherine Mariette ainsi que certaines rencontres du séminaire « Arts, savoirs, indisciplines » des doctorants de LITT&ARTS. Les ateliers proposés regroupent des participants hétérogènes, universitaires et non-universitaires, pour des séances qui auront le plus souvent lieu au campus et ponctuellement dans d’autres lieux d’activités de l’agglomération.

Pour mettre sur pied le programme, l'équipe a imaginé différents types de charnières (qui peuvent se croiser ou se recouvrir les unes les autres) : charnières entre la littérature et la vie, charnières entre les siècles, charnières ici/ailleurs, charnières université/autres mondes du travail, charnières entre groupes sociaux, charnières entre les habitants d’un milieu environnemental. Celles-ci pourront s’enrichir et s’affiner au fil de notre réflexion collective et des recherches menées par chacun.e.

D’une semaine à l’autre, des lectures ou des écoutes viendront faire charnière entre les séances. Une liste de manifestations culturelles susceptibles de faire écho à nos thématiques de travail sera également proposée.

Mis à jour le 29 mai 2018

  • Version PDF

Contact

Infos +

Lieu : 
Salle MLC 101
Maison des langues et des cultures
Domaine universitaire de Saint-Martin-d'Hères

Rechercher

Une actualité

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9