Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Toute l'actualité > Archives


  • Version PDF

Séminaire Translatio – 2015-2016 (4)

Recherche

logo Litt&Arts

logo Litt&Arts

Séminaire
le 29 janvier 2016
13h30 - 16h30

Quatrième séance du séminaire Translatio 2015-2016, organisé par LITT&ARTS, qui s'intéresse à la transmission, la traduction et la réception des textes antiques et médiévaux, et aux transferts culturels dans lesquels ils s'inscrivent, de l’Antiquité à nos jours.

Les textes, une fois écrits, connaissent des devenirs variés : traduits, commentés, cités, réécrits, détournés, ils continuent à évoluer dans une transmission qui s’inscrit dans l’histoire. Cette circulation des textes s’accompagne de réflexions sur la notion de transfert, qui peuvent ainsi porter sur les points de contacts entre les littératures hellénistique et romaine, ou sur des faits culturels qui circulent entre les périodes grecque, romaine républicaine, romaine impériale et tardive, et au-delà.

 
Intervenant à cette séance :

Dominique Longrée (université de Liège) : « Dix années de recherche sur une unité textuelle englobante, le “motif” : acquis et perspectives »

Le « motif » se définit comme l’association récurrente de n éléments du texte muni de sa structure linéaire, laquelle donne une pertinence aux relations de successivité et de contiguïté. Sur la base de cette définition formelle rigoureuse, le « motif » peut être intégré à une représentation topologique du texte stricto sensu et peut ainsi fournir une base solide à des traitements automatiques, notamment à la détection non supervisée des motifs dans un texte. La notion de « motif » peut ainsi recouvrir tant des unités de type purement phraséologique, que des unités douées d’une fonction à proprement parler textuelle. Une expérimentation a pu mettre en évidence que la reconnaissance de ces « motifs textuels » était liée à des mécanismes cognitifs dits de « multiple priming ».

Plusieurs travaux ont montré par ailleurs que le motif pouvait être utilisé comme un outil de classification textuelle puissant, à la fois pour caractériser des genres ou types de textes, mais aussi des styles d’auteurs, notamment en raison de l’emploi par différents auteurs de variantes d’un même motif. On a pu aussi montrer comment le motif participait à la dynamique globale des textes et pouvait servir à une segmentation endogène de ceux-ci. Une recherche en cours a pour objet d’appréhender les distributions de différents motifs au fil des textes, leur caractère aléatoire ou non, et par là même d’apprécier le pouvoir caractérisant de cette distribution au regard de la structure des textes et de leur appartenance à un genre donné. En illustrant le propos par divers exemples, empruntés notamment au corpus littéraire latin, on tentera de dresser un bilan des acquis et d’esquisser les pistes de recherches futures.

> Cette conférence, organisée conjointement par les laboratoires LIDILEM et LITT&ARTS (composante TRANSLATIO), sera suivie d'une présentation des travaux des deux équipes qui s'inscrivent dans cette dynamique.

Mis à jour le 5 octobre 2016

  • Version PDF

Infos +

Lieu : 
Amphithéâtre MSH-Alpes
Domaine universitaire de Saint-Martin-d'Hères

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9