Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Toute l'actualité > Archives


  • Version PDF

Séminaire Translatio – 2016-2017 (4)

Recherche

Seminaire-Translatio-540.jpg

Seminaire-Translatio-540.jpg

Séminaire
le 4 novembre 2016
11h00 - 13h00

Ce séminaire, organisé par la composante TRANSLATIO, a pour thème cette année les stéréotypes féminins, de l’époque grecque classique à l’antiquité tardive.

Il s’agira d’examiner, sur cette longue durée, la façon dont se sont élaborés et transmis des stéréotypes féminins, aussi bien dans les genres littéraires grecs et latins que dans des sources non littéraires (inscriptions, monnaies, portraits et représentations). On questionnera la place de ces stéréotypes dans les représentations aux diverses époques antiques ainsi que dans la science moderne, afin de réfléchir à ce que sont les Gender Studies et leurs éventuelles limites.

Par des approches variées que présenteront des enseignants-chercheurs de plusieurs disciplines, on tentera de mettre en question la possibilité d’une histoire des femmes dans l’antiquité, qui ne céderait pas aux stéréotypes mais pose de vraies questions d’historiographie.

Ce séminaire, qui fait partie du Master parcours Sciences de l’Antiquité et sera ouvert aux étudiants de master, ainsi bien sûr qu’aux doctorants et collègues antiquisants et à tout public, est concentré en 6 séances de 2h, au premier semestre de l’année universitaire 2016-2017. Le choix a été fait de présenter certaines des interventions dans une langue autre que le français, afin d’entraîner les étudiants à une pratique internationale de la recherche.


Intervenantes à cette séance :

> Magdeleine Clo (Université Grenoble Alpes)
Beauté des femmes et pouvoir des hommes dans les romans grecs

Dans cette communication centrée sur les héroïnes des romans grecs, on s'interrogera sur les relations hommes / femmes dans l'exercice du pouvoir politique. La caractéristique principale des femmes des romans grecs est qu'elles sont toutes d'une beauté extraordinaire. Quel est le rapport entre cette beauté et le pouvoir des hommes ? Est-ce que par leur beauté, les femmes réussissent à influencer d'une manière ou d'une autre les décisions politiques qui sont prises dans le monde romanesque ? Comment dès lors s'exerce le pouvoir féminin ? Nous verrons comment les femmes peuvent prendre les attributs du pouvoir masculin et ainsi régner elles aussi sur le monde des romans grecs.


> Francesca Rohr Vio (Università di Venezia)
Fulvia e il potere delle donne

Fulvia, moglie di Publio Clodio Pulcro, poi di Gaio Scribonio Curione e infine di Marco Antonio, secondo l’interpretazione di Velleio Patercolo “di donna non aveva altro che il corpo” (Vell. 2,74). Il ritratto della matrona, che trova corrispondenza in tutta la tradizione antica, la descrive, quindi, come l’antitesi del modello femminile, che si era costituito in età arcaica e sopravviveva pressoché immutato anche nella tarda repubblica. Le violazioni perpetrate da Fulvia di questo paradigma di comportamento si concretizzano sia nel carattere sia nelle azioni che le sono attribuite. Esse si traducono in intromissioni nell’attività politica e militare dei suoi mariti e, a questo scopo, nell’uso della parola in sedi pubbliche, di esclusiva pertinenza maschile. Le iniziative di Fulvia sono l’esito di una reale volontà di trasformazione degli spazi di azione delle matrone o piuttosto si configurano come l’esito del contesto storico eccezionale in cui si trovò ad agire? La delegittimazione della donna rispose agli interessi di quali soggetti e in che relazione fu con gli attacchi polemici mossi contro i suoi mariti?

Mis à jour le 3 novembre 2016

  • Version PDF

Infos +

Lieu : 
Salle des Conseils
Maison des Langues et des Cultures

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9