Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > La Recherche > Axes de recherche > Projets Axe 2


  • Version PDF

Bilinguisme et traduction à Rome

Mis à jour le 28 octobre 2019

Responsable : Sophie Aubert-Baillot
Centre porteur : TRANSLATIO

Entamé au cours d'une HDR soutenue en 2019 et consacrée au grec et à la philosophie dans la correspondance de Cicéron, le projet portant sur le bilinguisme antique et la traduction du grec au latin au sein du corpus épistolaire cicéronien se caractérise par son interdisciplinarité puisqu'il cherche à allier des analyses linguistiques, stylistiques, rhétoriques et terminologiques afin de faire progresser notre compréhension de la pensée et de la langue de Cicéron.

D'un côté, il porte sur un phénomène linguistique majeur, le bilinguisme gréco-latin, que les historiens considèrent comme le principal fondement culturel sur lequel reposa l’unité de l’Empire, à l'échelle d'un corpus de près de mille lettres, à la fois authentiques, adressées à de vrais correspondants et peu ou pas du tout remaniées pour la publication, ce qui en fait un unicum dans l’Antiquité romaine classique. Les classifications établies jusque-là pour rendre compte du bilinguisme de Cicéron ne tiennent pas suffisamment compte ni de sa très vaste culture littéraire, rhétorique et philosophique, à l'origine de nombreux termes grecs dans la correspondance, ni de sa pratique intensive de la citation, fût-elle masquée, allusive ou approximative. Aussi ne saurait-on envisager Cicéron épistolier sans tenir compte de l'ensemble de sa production intellectuelle, si l'on souhaite comprendre son rapport à la langue grecque.

D'un autre côté, il convient d'affiner la distinction entre les différentes formes de grec que recèle la correspondance puis de comprendre les enjeux de l'emploi conjoint d'un grec technique – scientifique, médical, rhétorique, philosophique... –, d'un grec tiré de réminiscences ou de citations littéraires, et enfin d'un grec provenant de la koinê d'époque hellénistique et romaine.

Une analyse systématique du bilinguisme gréco-latin qui se manifeste dans la correspondance, véritable laboratoire de la pensée où se façonnent les concepts, où se raffinent des théories dont la genèse est plus perceptible que dans des œuvres plus formelles, constitue un angle d'approche nouveau et fécond pour approfondir notre connaissance de la pensée de Cicéron, de sa conception du langage, mais aussi du bilinguisme tel qu'il se manifeste à une époque ultérieure, chez de nombreux auteurs romains de l'Empire.
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9