Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > La Recherche > Projets de recherche


  • Version PDF

ELLASS : Enseigner les langues anciennes dans le secondaire et le supérieur

Mis à jour le 28 juin 2019

Responsables : Malika Bastin-Hammou, Florian Barrière, Magdeleine Clo-Saunier
Centre porteur : TRANSLATIO

Ce projet de recherche sur l’enseignement des langues anciennes part de plusieurs constats :
 
  • Il n’existe pas actuellement en France de structure qui réfléchisse de manière spécifique aux difficultés posées par l’enseignement des langues anciennes de l’enseignement secondaire à l’enseignement supérieur ;
  • les langues anciennes connaissent depuis plusieurs années des difficultés du fait de la désaffection des élèves et des étudiants pour ces disciplines, pour diverses raisons qui tiennent aux représentations qu’elles peuvent véhiculer (comme disciplines du passé, souvent trop vite assimilées à des disciplines passéistes), aux exigences qu’elles imposent (par exemple dans la rigueur grammaticale), aux conditions dans lesquelles elles sont souvent enseignées (comme disciplines « secondaires » ou optionnelles, à des horaires dissuasifs) ;
  • de plus en plus, on observe une pénurie d’enseignants qualifiés, notamment dans le secondaire, qui empêche d’assurer l’enseignement des langues anciennes ;
  • paradoxalement, un intérêt qui ne faiblit pas pour ces disciplines et pour la culture qu’elles permettent de découvrir y compris auprès d’un large public, le plus souvent en dehors d’un cadre scolaire stricte ;
  • l’Europe trouve ses fondements culturels et institutionnels dans ces cultures de l’Antiquité qui sont revendiquées comme telles, mais de plus en plus mal connues.

Ce projet a pour objectif de fédérer des forces vives aussi bien auprès de collègues de l’enseignement secondaire que d’enseignants et d’enseignants-chercheurs du supérieur, pour réfléchir aux moyens de lutter contre ces paradoxes et éventuellement de proposer des moyens pour remédier aux difficultés propres de l’enseignement de ces langues et de ces cultures, qui ne sacrifierait pas aux exigences de la langue, mais permettrait un accès facilité aux textes phares de notre civilisation. On organisera ainsi des journées d’étude cherchant à travailler sur l’histoire de l’enseignement des langues anciennes et sur la diversité des pratiques pédagogiques selon les pays européens notamment (la première a eu lieu le 1er juin 2018). Le but de tout ce travail mis en commun est de produire de nouveaux moyens d’enseignement et aussi d’organiser des formations à destination des enseignants qui doivent enseigner ces langues anciennes (et qui de plus en plus dans le secondaire n’ont pas toujours été formés — ou ont été insuffisamment formés — à ces langues qu’on leur demande d’enseigner).
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9