Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > La Recherche > Axes de recherche > Projets Axe 2


  • Version PDF

PhraseoRom (ANR-DFG, 2016-2020) : Phraséologie du Roman

Mis à jour le 26 novembre 2019

Responsable : Laetitia Gonon en collaboration avec Iva Novakova pour le LIDILEM
Centre porteur : ÉCRIRE

Il s’agit d’un projet interdisciplinaire au croisement de la linguistique et des études littéraires et, en particulier, de la phraséologie, de la stylistique, de la théorie des genres, de la linguistique de corpus et du traitement automatique du langage (TAL). Par son objet de recherche (les phraséologismes du roman) et sa méthodologie (celle de la linguistique de corpus outillée), le projet relève du domaine des Humanités numériques en Sciences humaines et sociales.

Le principal objectif de ce projet est d’élaborer, dans une démarche inductive corpus-driven, une typologie structurelle et fonctionnelle des constructions lexico-syntaxiques spécifiques (CLS) au discours romanesque francophone, anglophone et germanophone après 1950, le roman constituant le genre littéraire qui touche le lectorat le plus large. Sur la base de cette typologie, on procédera à deux types de comparaison :
 
  • entre littérature [GEN] et « paralittérature » (angl. popular literature, all. Trivialliteratur ; science-fiction [SF] ; roman policier [POL] ; roman sentimental [SENT] ; roman de fantasy [FY] ; roman historique [HIST]) ;
  • entre les pratiques stylistiques observables dans des traditions littéraires de pays différents (Royaume-Uni, France, Allemagne).

L’analyse repose sur des calculs statistiques qui permettent d’établir les récurrences significatives des CLS au sein des textes romanesques par rapport à un corpus de contraste (journalistique, scientifique). Nous cherchons ensuite à établir dans quelle mesure ces unités lexicales étendues jouent un rôle dans la construction du texte romanesque littéraire ou « paralittéraire ». L’analyse linguistique des données sur les plans sémantique, syntaxique et discursif est articulée à une analyse stylistique au sein de différents genres romanesques dans un but comparatif.

Le travail en stylistique proprement dit consiste à distinguer les fonctions discursives que jouent les CLS dans les passages de tel ou tel sous-genre romanesque (narrative, descriptive, cognitive, pragmatique, etc.), afin d’en établir une typologie : celle-ci émerge au fur et à mesure d’études-pilotes portant sur certaines CLS d’un sous-genre par rapport à un autre (par ex., fumer une cigarette est plus spécifique du POL que du SENT, et froncer les sourcils est spécifique du SENT et non du POL). Il s’agit ainsi de définir autrement les sous-genres romanesques, grâce à des études statistiques de grande ampleur attentives aux contextes, partant de la microstructure pour proposer des conclusions plus larges. On réfléchit dans le même temps à la spécificité du roman dit « de littérature blanche » face à ceux que l’on classe dans la paralittérature. Enfin la réflexion en stylistique porte aussi sur les méthodes d’analyse qu’induisent les très grands corpus numérisés, et les enjeux épistémologiques qui y sont liés.

Exemples d’articles écrits en collaboration par des linguistes et des stylisticiens (liste non exhaustive) :
– Gonon L., Goossens V., Novakova I. (à paraître). « Les phraséologismes spécifiques à deux sous-genres de la paralittérature : le roman policier et le roman sentimental », dans Buffard-Moret B., Mejri S., Meneses-Lerín L. dir, La Phraséologie française, Hermann.
– Gonon L., Goossens V., Kraif O., Novakova I., Sorba J. (2018). « Motifs textuels spécifique au genre policier et à la littérature “blanche” », dans SHS Web of Conferences, 6e Congrès Mondial de Linguistique Française, vol. 46.

> En savoir plus via le site du projet.
  • Version PDF

Actualités

Journée de valorisation du projet
Jeudi 19 décembre 2019
Salle J. Cartier / MLC
Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9