Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > La Recherche > Axes de recherche > Projets Axe 2


  • Version PDF

PLANETAS : Nouvelle Étude de la terminologie et des Allusions Scientifiques

Mis à jour le 3 décembre 2019

Responsable : Florian Barrière
Centre porteur : TRANSLATIO

Le projet PLANETAS (Poésie Latine et Astronomie : Nouvelle Étude de la Terminologie et des Allusions Scientifiques) a pour objectif de mener une étude complète des allusions aux astres dans l’œuvre de Lucain, poète épique du 1er siècle de notre ère, auteur de la Pharsale, poème racontant la guerre civile entre Jules César et Pompée au 1er siècle avant J.-C. Lucain apparaît comme un poète curieux des sciences de son époque et qui se complaît à multiplier les références savantes dans ses vers. La fréquence et la précision avec laquelle il évoque, dans son poème, les constellations laissent penser qu’il était amateur d’astronomie et son œuvre pourrait être une fenêtre ouverte sur les connaissances scientifiques d’un Romain cultivé du 1er siècle de notre ère. En outre, le projet PLANETAS s’inscrit dans le cadre de l’intérêt croissant autour de Lucain. Au cours de la dernière décennie, trois congrès internationaux ont été consacrés à cet auteur (Bordeaux 2008, Genève 2012 et Clermont-Ferrand 2012) ainsi qu’un colloque américain qui a réuni au printemps 2017 les spécialistes de Lucain (Provo 2017). Peu auparavant, en 2005, avait été organisé à Palerme un séminaire international intitulé Doctus Lucanus, au cours duquel l’érudition particulièrement remarquable du poète avait été mise en avant.

En ce qui concerne l’astronomie, le poète mentionne souvent la configuration du ciel et des astres, tantôt pour évoquer des présages favorable ou défavorable, tantôt simplement pour dater l’action. L’analyse de l’ensemble des passages dans lesquels Lucain convoque l’astronomie, qu’il s’agisse d’une représentation populaire ou d’une allusion technique à des théories antiques, aura deux fins principales : il s’agira d’abord d’éclaircir définitivement l’ensemble des références savantes pour rendre explicite les réalités célestes que Lucain décrit dans un langage poétique. Grâce à ce travail de commentaire, il deviendra possible de confronter la représentation des astres du poète à celle que l’astronomie contemporaine permet d’avoir. Ainsi, les dates évoquées par Lucain à l’aide des données astronomiques pourront être reconstituées et comparées à celles que nous donnent d’autres sources historiques sur la guerre civile qui a opposé César à Pompée.

Ce travail permettra, ensuite, de débuter une collaboration fructueuse entre sciences humaines et sciences de la nature au sein de l’UGA. Les textes poétiques latins décrivant des phénomènes astronomiques sont nombreux et souvent peu étudiés sous cet angle. Par exemple, les 4200 vers qui composent le poème de Manilius, un poète astronome du 1er siècle de notre ère, n’ont pas fait l’objet d’une édition scientifique moderne en France, tant il est complexe de former une équipe éditoriale compétente en édition des textes latins et en astronomie antique. Le projet PLANETAS pourrait établir les fondations de futurs projets autour de l’astronomie antique. En outre, l’étude des allusions astronomiques chez Lucain s’intègre au projet de réalisation d’une édition critique de la Pharsale, voulu par les Belles Lettres, sous la direction de Florian Barrière.

Une journée d’étude sur l’astronomie et les arts s’est tenue le 30 novembre 2018, dans le cadre du projet PLANETAS.

Le projet est financé par l’IDEX IRS.
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9