Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Publications > Parutions des membres


  • Version PDF

Maison de la Culture de Grenoble. 1968 : un édifice, des utopies

Mis à jour le 11 décembre 2018

RHT-279_Folco_COUV.jpg
Auteur(s)
Alice Folco (dir.)
Éditeur
Société d'Histoire du Théâtre
Paru le
16 octobre 2018
Références
ISBN : 9791094971130
Type
Publication

Résumé

Le dossier du numéro 279 (3e trimestre 2018) de la Revue d'Histoire du Théâtre, coordonné par Alice Folco (CINESTHEA), s’attache à mettre en lumière les figures qui rêvèrent et habitèrent ce lieu qu'était la Maison de la Culture.

Description

En 1968, à la veille des Jeux Olympiques d’hiver, André Malraux inaugure à Grenoble la Maison de la Culture conçue par l’architecte André Wogenscky : avec ses trois salles de théâtre (dont un prototype expérimental inspiré des travaux de Jacques Polieri), ses dispositifs de prêts de livres, de disques et d’œuvres d’art, son snack-bar et sa garderie, ce vaste édifice, qui allait bientôt héberger un Centre Dramatique National puis un Centre Chorégraphique National, vient concrétiser un projet de décentralisation et d’éducation populaire dont les racines remontent à la Libération.

En s’appuyant sur des archives souvent inédites, ce volume s’attache à mettre en lumière, sous l’angle du théâtre et des spectacles, les figures qui, les premières, rêvèrent et habitèrent ce lieu appelé à être le réceptacle de bien des utopies, sociales comme artistiques.

Informations complémentaires

Nombre de pages : 192

SOMMAIRE

Alice Folco. Introduction. 1968-2018, un anniversaire en trompe-l’œil ?

Genèse(s)

Marco Consolini. Grenoble, berceau hérétique de la décentralisation théâtrale ?
Marion Denizot. Genèse du Centre dramatique de l’Ouest. Une initiative locale relayée par la volonté nationale

Construction(s)

Séverine Ruset. Une association de spectateurs militants. ACTA vue à travers les archives de Jean Delume
Sandrine Dubouilh. La Maison de la Culture au cœur des utopies sociale, urbaine et scénographique (1965-1968)
Marjorie Glas. Didier Béraud, premier directeur de la Maison de la Culture de Grenoble. 1966-1972

Appropriation(s)

Julie Valero. 1968 : année cinétique ? La Maison de la Culture de Grenoble et son Théâtre mobile, 1968-1976
Malika Bastin-Hammou. Antigone 69. Le Living Theatre à Grenoble : la fin d’une histoire ?
Mélanie Papin. Les Ballets Félix Blaska et le Ballet de poche. L’émergence d’une institutionnalisation de la danse en région dans les années 1970
Aurélie Coulon. Palazzo mentale de Georges Lavaudant. Essai d’archéologie d’un paysage mental

Exposition virtuelle (en ligne en octobre sur le site de la SHT) : Une compagnie par ses archives : la Comédie des Alpes (1961-1975)

Varia

Hadrien Volle
La matrone sévère conduira publiquement sa fille au théâtre. Construction et déconstruction architecturale d’un modèle égalitaire, de la Terreur à l’Empire

Archives de la société d’histoire du théâtre
Le graphisme des Comédiens routiers. Contribution à une histoire visuelle et graphique de l’art théâtral

Biographies
Actualités des parutions
  • Version PDF

Sur le web

Rechercher

d'un document

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9