Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Publications > Parutions des membres


  • Version PDF

Parution "L’Économie du spectacle vivant"

Recherche

economie-spectacle.png

economie-spectacle.png

Parution
du 10 juin 2013 au 31 août 2013

En dressant un panorama de l’économie du spectacle vivant, cet ouvrage décrit les particularités de ses modes de financement comme de son marché de l’emploi. Il montre comment ce secteur présente une association originale d’interventionnisme et d’ultralibéralisme.

L’Économie du spectacle vivant, Collection “Que sais-je ?” Puf - 128 pages - 9 €

Les auteurs :

 
  • Isabelle Barbéris est agrégée de Lettres, maître de conférences à l’université Paris 7 - Denis Diderot. Elle enseigne l’économie du spectacle vivant en écoles de commerce et en Master d’ingénierie culturelle à l’université. Elle est l’auteur de Théâtres contemporains. Mythes et idéologies (Puf, 2010).
 
  • Martial Poirson est agrégé de sciences économiques et sociales. Il est professeur et directeur de l’UMR LIRE-CNRS de l’université Stendhal où il enseigne l’histoire, l’économie et la sociologie du spectacle. Il enseigne aussi le management des institutions culturelles dans plusieurs universités étrangères, écoles de commerce et à Sciences Po. Il est l’auteur de Spectacle et économie à l’âge classique (Classiques Garnier, 2011).

Présentation de l'ouvrage :

Théâtre, danse, musique, opéra, mais également variété, one man show, performance, marionnette, cirque, arts de la rue… si la délimitation du spectacle vivant ne va pas de soi, le terme économie du spectacle n’est pas moins ambigu. Il désigne des réalités diverses, selon que l’on considère les superproductions budgétivores de l’opéra de Paris ou de certains festivals, celles des théâtres nationaux déficitaires, les productions équilibrées de théâtres privés jouant sur les têtes d’affiches et les cycles longs d’exploitation pour atteindre leur seuil de rentabilité, ou les fragiles équilibres budgétaires de petites salles de concert ou de spectacle à audience restreinte utilisant en majorité des artistes amateurs. Comment, devant une telle variété, dégager un modèle économique propre à ce secteur ?

Mis à jour le 15 mars 2015

  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9