Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Newsletter > En lumière


  • Version PDF

Les doctorants de LITT&ARTS

Mis à jour le 4 décembre 2015

Statut, rôle, implication des doctorants au sein du laboratoire : différents aspects de leur intégration expliqués par Chantal Massol, directrice adjointe de LITT&ARTS.

Le laboratoire LITT&ARTS, créé le 1er janvier 2015, compte plus de 90 doctorants, le plus souvent titulaires d’un master extérieur à l’université Stendhal, et provenant aussi bien d’universités françaises que de nombreuses universités étrangères. Ce nombre et cette diversité témoignent de l’attractivité, nationale et internationale, de notre unité de recherche. L’année 2015 a permis de mettre en lumière la qualité des recherches doctorales menées dans les entités qui ont fusionné dans ce nouveau laboratoire, prochainement associé au CNRS, puisque trois docteurs de l’année précédente ont figuré parmi les lauréats de prix prestigieux : celui de l’Université Grenoble Alpes, délivré par le Collège des Écoles Doctorales du site, et qu’a obtenu Christine Boutevin pour sa thèse, « Le livre de poème(s) illustré. Étude d'une production littéraire en France de 1995 à nos jours et de sa réception par les professeurs des écoles » ; celui du réseau national d’Écoles doctorales CAM (Création, Arts, Médias), attribué à Marion Lyonnais pour sa thèse intitulée « Du théâtre au musée : la scénographie et l'exposition » ; et enfin le Prix Le Monde de la recherche universitaire, décerné tout récemment à Bénédicte Shawky-Milcent pour ses travaux sur « L'appropriation des œuvres littéraires en classe de seconde ».

Les doctorants de LITT&ARTS sont répartis dans deux écoles doctorales du CED de Grenoble : l’ED LLSH (Langues, Littératures et Sciences Humaines), lorsque leur recherche relève du champ de la langue et de la littérature françaises, de la littérature générale et comparée, des arts de la scène et de l’écran ; l’ED SHPT (Sciences de l’Homme, du Politique et du Territoire) lorsqu’elle relève de l’histoire ou de la sociologie de l’art.


Intégration dans le laboratoire

Ils sont membres statutaires du laboratoire LITT&ARTS pendant toute la durée de préparation de leur doctorat, et sont rattachés à la composante scientifique à laquelle appartient leur directeur de thèse. Ils ont la possibilité d’en rester membres non statutaires, à titre individuel, après l’obtention de leur grade de docteur, le temps d’être recrutés dans l’enseignement supérieur, et de se prévaloir de cette appartenance pour leur activité scientifique. Ils doivent, pour cela, adresser une demande (écrite, à laquelle doivent être joints un CV et une liste de publications) au directeur de LITT&ARTS, M. Francis Goyet, et être parrainés par un membre de l’unité.

En tant que membres de l’unité de recherche, ils sont représentés au sein de son conseil de laboratoire, qui se réunit au moins trois fois par an et joue un rôle consultatif auprès du directeur. Ils participent aux assemblées générales des membres de l’unité, convoquées au moins une fois par an. Les représentants des doctorants au conseil sont au nombre de deux : il s’agit, actuellement, de Laurence Doucet et de David Sierra. Ces représentants portent la parole des doctorants au sein du conseil, et plus généralement jouent un rôle de relais entre eux et les instances dirigeantes du laboratoire : ils sont donc amenés à se faire l’écho, par exemple, des éventuelles difficultés rencontrées par les doctorants dans leur quotidien de chercheurs (hors celles qui tiennent à leur recherche même, et qui réclament l’attention de leurs directeurs de thèse).

Les doctorants sont, de même, incités à participer aux activités de l’unité (séminaires, etc.), et à organiser chaque année leurs propres journées doctorales. Celles de l’année en cours, qui seront les premières, auront lieu les 4 et 5 avril 2016 à la MSH-Alpes. Une AG des doctorants de LITT&ARTS est également prévue, notamment pour préparer cette journée, le 16 décembre 2015 à 17h00 dans la Salle des Actes de l’université Stendhal. La participation des doctorants à ces manifestations scientifiques (interventions, organisation), et à celles qui sont mentionnées ci-dessous, peut leur être créditée en heures de formation : les demandes sont étudiées au cas par cas par les écoles doctorales (rubrique « La formation doctorale » sur le site de l'ED LLSH).


Aides financières

Le laboratoire leur apporte, dans la mesure de ses possibilités, une aide financière pour qu’ils puissent participer en outre à des colloques et journées d’étude, en France et à l’étranger. L’aide accordée, destinée à couvrir (au moins partiellement) les frais de déplacement, peut être complétée par une aide de l’École doctorale (qui n’intervient, en principe, du moins en ce qui concerne l’ED LLSH, que si le laboratoire a lui-même décidé d’une subvention, et à hauteur de 200 € au maximum). Chaque doctorant a droit à une prise en charge par année civile (rubrique « Le doctorat » sur le site de l’ED LLSH).

Le laboratoire apporte également son aide financière, dans la mesure de ses possibilités, aux colloques, journées d’étude et journées doctorales organisés par les doctorants eux-mêmes, sur présentation d’un projet comportant notamment un budget détaillé et chiffré, élaboré avec l’aide du laboratoire. Un dossier du même type est à déposer auprès de l’École doctorale qui subventionne également, au vu du projet et en fonction des crédits disponibles, et à hauteur de 900 € maximum, les colloques de doctorants. Il faut pour cela que des démarches préalables aient été entreprises auprès d’autres financeurs externes (comme Grenoble-Alpes Métropole).

L'ED SHPT propose le même système de financement que l'ED LLSH ; seul varie le montant des subventions octroyées.

Il arrive que les doctorants soient amenés à effectuer un séjour à l’étranger dans le cadre de leur recherche. Ces séjours scientifiques peuvent être financés par des bourses de mobilité internationale. La Région Rhône-Alpes accorde chaque année des bourses de ce type dans le cadre de son programme CMIRA (bourses « Explora doc »), pour des séjours durant de 3 à 6 mois : l’appel à candidatures est diffusé au cours de l’automne (la date limite de candidature pour 2016 est très proche : c’est le 07/12/2015). L’ED LLSH accorde ses propres bourses de mobilité. Il existe d’autres bourses du même type accordées par différents programmes internationaux (Vinci, DAAD, etc.) : il convient de consulter, pour avoir une idée de leur diversité et des pays qu’elles concernent, le site de l’École doctorale. Une information sur les différents appels à projets est diffusée par l’ED LLSH et relayée par LITT&ARTS : nous ne saurions trop inciter les doctorants à y prêter attention.

  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9