Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Newsletter > De surcroît


  • Version PDF

Mondes numériques et spectacles vivants

Mis à jour le 4 mars 2019

Gros plan sur un projet, porté par l’UMR Litt&Arts et l’Hexagone Scène nationale Arts/Sciences (Meylan), qui fait se rencontrer deux univers, celui du numérique et celui du spectacle vivant.

Le projet « Mondes numériques et spectacle vivant » vise à explorer la façon dont les nouveaux mondes numériques – le terme étant pris au sens d’Umwelt (de monde ambiant) tel que décrit par Von Uexküll, c’est-à-dire de nouveau milieu de perception et d’action – peuvent s’articuler, de façon créative, avec le spectacle vivant, notamment le théâtre.

Dans le cadre du partenariat Ministère de la Culture / CNRS, le projet associe pour la période 2018/2020 l’Hexagone Scène nationale Arts/Sciences (Meylan) et l’UMR Litt&Arts. Il est centré sur le suivi et la mise en perspective de la résidence d’un artiste électro-vidéaste, Lionel Palun, en résidence à l’Hexagone durant cette période.

L’objectif du projet est de mieux comprendre les possibilités de renouveau du spectacle théâtral qu’apportent les « instruments » numériques élaborés par cet artiste, principalement dans le domaine visuel, mais aussi sonore, l’idée étant évidemment de généraliser au-delà de son cas particulier.

Dans cette perspective les membres de Litt&Arts (en l’occurrence deux enseignants-chercheurs, Patrick Pajon et Marie-Agnès Cathiard et un post-doctorant, Clément Pelissier, qui suit la résidence de Lionel Palun en l'accompagnant dans ses interventions auprès du public) mènent leurs recherches dans trois directions :
 
  • un travail s’inscrivant dans la lignée de « l’archéologie des médias », à savoir la volonté de situer le travail de Lionel Palun dans une histoire des courants et pratiques artistiques. Cette recherche vise notamment à interroger la notion « d’image vivante » avancée par l’artiste ;
  • une caractérisation du nouvel Umwelt créé par le numérique, en explorant notamment les formes d’intermédialité (conversion d’une modalité sensorielle dans une autre, par exemple son transformé en image, ou toucher en son, etc.), les questions soulevées par la modélisation algorithmique et le jeu avec les modèles (interactivité), et enfin la question de l’engagement du corps (ou encore enaction) dans cette interaction ;
  • une réflexion concernant la signification de l’émergence de nouvelles formes théâtrales possibles dans un monde contemporain marqué par le paradigme cyber-physique, à savoir l’intrication croissante, pour chacun(e) d’une existence simultanément vécue ici et dans le monde des réseaux.

Une semaine de recherche-action s’est déroulée à l’EST (Espace scénique transdisciplinaire d’UGA) du 19 au 23 novembre 2018, avec Lionel Palun et Isis Fahmy (metteure en scène) et les étudiants du séminaire « Imaginaire des sciences et des techniques » (dirigé par Isabelle Krzywkowski) du Master 2 ALC, Parcours Comparatisme, Imaginaire, Socio-Anthropologie (CISA).
> Retrouvez la vidéo réalisée à cette occasion (mot de passe : HEXAGONE).
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9