Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Événements > Toute l'actualité > Archives


  • Version PDF

Séminaire CHARNIÈRES – Questions génériques, questions génétiques : vie des formes – 2019-2020 (3)

Recherche

SemCHARNIERES_Questions-generiques_vignette540.jpg

SemCHARNIERES_Questions-generiques_vignette540.jpg

Séminaire
le 21 janvier 2020
17h30 - 19h30

Ce séminaire se propose d’examiner l’idée de genre littéraire en termes de genèse : le transfert d’un genre à l’autre ou d’un discours à l’autre sur le temps long de la création.

Intervenante à cette séance :

> Delphine Gleizes
, Professeure à l’Université Grenoble Alpes
Image graphique et genèse du récit chez Victor Hugo

La communication s’attachera à étudier le rôle de l’image, envisagée à travers sa dimension visuelle et graphique, dans le processus créatif chez Victor Hugo. Elle s’intéressera en particulier à la façon dont le dessin contribue à l’élaboration des formes narratives. L’image, que l’on trouve en abondance dans les carnets de travail et les manuscrits de l’écrivain, peut-elle en ce sens devenir un marqueur de généricité ? En quoi entre-t-elle notamment dans le fonctionnement descriptif et narratif caractéristique du domaine romanesque ? Tout en cherchant à cerner les spécificités du geste créateur hugolien en regard des caractéristiques sémiotiques du lavis et du croquis, la communication tentera également d’identifier les biais par lesquels l’image permet à l’écrivain de questionner les limites du genre narratif et d’en rendre la définition tout à la fois plus riche et plus instable.


> Au travers de différentes interventions, le séminaire s’intéressera à la vie des formes dans une perspective dynamique : le transfert d’un genre à l’autre ou d’un discours à l’autre sur le temps long de la création pose des questions d’intelligibilité, de recontextualisation, de possibilités herméneutiques encore insoupçonnées. C’est donc l’attention aux formes (leur devenir dans le temps, la dynamique de leur reconfiguration et leur dimension processuelle) qui constituera le noyau de cette réflexion, selon une perspective à la fois génétique et générique : génétique s’entend ici comme le processus de transformation qui fait passer d’une forme encore embryonnaire ou hésitante à une autre forme ou comme la remontée vers l’origine d’un genre en constitution. Il s’agira donc d’examiner l’idée de genre littéraire en termes de genèse.

Cette réflexion s’organisera selon trois directions principales :
 
  • Approche normative, formelle
    Quels sont les traits distinctifs d’un genre littéraire ? Quels sont les critères qui le construisent comme tel et les contraintes qu’il impose ? Y a-t-il dans le processus créatif des moments de réorientations génériques ?
     
  • Approche pragmatique
    Qu’est-ce qui fait qu’un genre est reçu comme tel d’abord par l’écrivain lui-même face à son manuscrit ? À quel moment naît pour lui la conscience d’un genre littéraire ? Comment l’écriture acquiert-elle progressivement une densité générique ?
     
  • Approche historique
    Il y a une histoire des genres : comment un genre se construit-il dans le temps ? Comment la notion de généricité évolue-t-elle au cours de l’histoire de la littérature ?

Mis à jour le 14 janvier 2020

  • Version PDF

Infos +

Lieu : 
Bâtiment Stendhal
Salle B107
Domaine universitaire de Saint-Martin-d'Hères

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9