Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > La Recherche > Axes de recherche


  • Version PDF

Axes de recherche

Mis à jour le 20 novembre 2020

Quatre grands axes transversaux structurent les activités de recherches de Litt&Arts. Les axes transversaux portés par Litt&Arts ont en commun d’être trans-séculaires, de repositionner les disciplines traditionnelles dans des contextes plus larges, de proposer des articulations innovantes entre recherche et création, savoir et expérience, enseignement et expérimentation.
 

Nouvelles philologies

L’axe 1 « Nouvelles philologies » a pour particularité de combiner les recherches philologiques classiques avec un fort questionnement sur les usages et fonctionnalités du numérique en lien avec les objets traités. Cela passe en particulier par une réflexion sur les modes de visualisation des données (présentation synoptique ; structuration en graphes, colonnes ; éditions/transcription de textes et manuscrits, etc.).
 

Traduction, transmission, réception des textes littéraires

Les travaux de l’axe 2 portent sur la traduction, la transmission et la réception des textes littéraires de l’Antiquité à nos jours. Il rassemble des projets menés par des chercheurs et chercheuses en didactique de la littérature, langue et littérature anciennes, littératures comparées, littérature française, littératures francophones, stylistique française ayant pour point commun de travailler à et s’interroger sur la transmission des textes.
 

Expériences de la création

Création, mot commun aux arts de la scène et de l’écran, aux études littéraires, sociologiques ou médiatiques, fait signe vers les processus qui donnent naissance à l’œuvre et vers l’œuvre elle-même. La création est geste et résultat, fabrique et opus.

Expériences, au pluriel, met en valeur la diversité des approches que suscite la création : approche par les pratiques, mobilisant le corps, les sens et la pensée, et approche par l’observation et la réflexion, qui introduit à l’analyse esthétique. Expériences suggère aussi la production de connaissances nées de la confrontation concrète avec la création et avec le monde où elle évolue et qu’elle configure. Le terme ouvre le questionnement vers les usages, collectifs et individuels, de l’œuvre, et les gestes de réception, de médiatisation, d’appropriation et de reconstruction qu’elle suscite. Il induit une réflexion sur les traces gardées de l’œuvre, l’archivage et les mises en récit qu’il est possible – ou impossible – de faire du geste créateur. Expériences pointe enfin la part expérimentale commune à nos objets et à nos propres recherches.
 

Transversalité des humanités numériques

Les humanités numériques sont comprises ici comme l’ensemble des méthodes et outils des sciences des données appliquées aux sciences des lettres et des arts, ainsi l’ensemble des questionnements qu’ils soulèvent. C’est donc la place du numérique dans la recherche en lettres et arts qui intéresse l’axe « Transversalité des humanités numériques ». 

Par définition, cet axe n’a pas de rattachement à une matérialité des sources (manuscrits, œuvres publiées, fonds de bibliothèques, arts de la scène, etc.), ni à des périodes littéraires. Il vient en appui aux trois axes du laboratoire et s’appuie sur les projets des chercheurs pour enrichir ses interrogations fondamentales.

  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9