Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > La Recherche > Projets de recherche


  • Version PDF

Dramabase - Web des données pour l’étude du théâtre

Mis à jour le 3 décembre 2019

Responsable : Marc Douguet
Centre porteur : RARE

De nombreuses bases de données et corpus numériques relatifs à l’histoire du théâtre et aux textes dramatiques ont été créés ces dernières années. Citons notamment des projets d’édition de corpus de pièces (Théâtre classique, Bibliothèque dramatique), de paratextes (IdT – Les idées du théâtre), et de textes critiques (Naissance de la critique dramatique), ainsi que des bases de données bibliographiques et/ou historiographiques (Répertoire du théâtre français imprimé au XVIIe siècle, CÉSAR, Le Projet des registres de la Comédie-Française).

Alors que les données qu’elles contiennent se complètent et se recoupent, ces ressources précieuses demeurent néanmoins isolées : l’utilisateur doit se familiariser avec autant d’interfaces distinctes qui ne permettent de visualiser et de manipuler qu’un jeu de données à la fois, et qui le rendent tributaire de moteurs de recherche souvent avancés, mais nécessairement limités en comparaison de l’infinité des questionnements scientifiques envisageables.

Le projet Dramabase vise à utiliser les techniques du web des données pour relier ces ressources. En tendant à faire du web une base de données unique et décloisonnée, celles-ci révolutionnent actuellement notre modèle de diffusion du savoir tout autant que l’a jadis fait la possibilité de numériser et mettre en ligne des documents.

Ce projet utilisera comme prototype la base CÉSAR, consacrée à l’histoire du théâtre sous l’Ancien Régime. Créé à Oxford Brookes University en 2001, la base CÉSAR (Calendrier électronique des spectacles sous l’Ancien Régime et la Révolution) est une base de données recensant les textes dramatiques, leurs différentes éditions et mises en scène, les lieux et les personnalités du monde du spectacle (auteurs, acteurs, scénographes, troupes, éditeurs, etc.). Riche de 166 915 entrées, elle est complétée par une collection de 3 543 images indexées et enrichies de métadonnées. 2 053 utilisateurs sont inscrits sur le site et ont accès à une section leur permettant de suggérer des modifications. Suite au départ d’Oxford Brookes des fondateurs de la base, une convention a été signée en 2016 entre cette université et l’UGA, qui a désormais pour mission de la maintenir et de la valoriser.

Il s’agira de convertir et structurer les données existantes en utilisant les formats du web des données (RDF), selon un schéma qui garantisse leur interopérabilité et permette de modéliser l’ensemble des connaissances portant sur le théâtre (OWL) ; d’aligner les données (pièces de théâtre, éditions, mises en scène, lieux de représentation, personnalités du monde du spectacle, etc.) sur des ressources extérieures (les bases mentionnées précédemment ainsi que data.bnf.fr et Wikidata) ; de créer (à côté d’un point d’entrée SPARQL qui permettra d’accéder directement aux données) une nouvelle interface de consultation qui permette de valoriser les données et de les explorer sans avoir à maîtriser de langage informatique.

Ce projet sera ainsi le premier maillon dans la constitution d’une vaste base de connaissance décentralisée sur l’histoire du théâtre, à l’intérieur de laquelle il sera possible de circuler librement pour compléter les informations présentes dans chaque base, les comparer entre elles et les exploiter grâce à des outils d’études quantitatives et de visualisation inédits. Par là même, il facilitera la diffusion des connaissances et leur valorisation en les mettant en réseau.
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9