Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > La Recherche > Projets de recherche


  • Version PDF

Variatio. Les types de discours rhétoriques dans les genres adressés (XVe-XVIIIe siècles)

Mis à jour le 29 octobre 2019

Responsables : Ellen Delvallée et Cécile Lignereux
Centre porteur : RARE

Ce projet s’inscrit dans la continuité des travaux de l’équipe RARE portant sur les types de discours rhétoriques. Il exploite et approfondit les résultats de recherche obtenus dans le cadre des séances du séminaire mensuel, de plusieurs numéros de la revue Exercices de rhétorique et des deux colloques internationaux organisés à Grenoble en 2014 et en 2015. En adoptant une logique sérielle et en travaillant dans une diachronie large, l’objectif est de renouveler l’analyse de textes relevant de différents genres adressés (notamment la poésie courtisane et l’écriture épistolaire) afin d’étudier la manière dont ces textes mobilisent et réinvestissent des types de discours rhétoriques aussi usuels que standardisés.

Partant du constat que les types de discours rhétoriques, tels qu’ils sont théorisés par les ouvrages de rhétorique en latin ou en vernaculaire, constituent des moules de pensée et d’expression partagés par tous les locuteurs de l’époque, il s’agit de mettre au jour ce qui, dans les genres adressés, relève de pratiques culturellement normalisées, socialement ritualisées et rhétoriquement codifiées. Il n’est cependant pas question de réduire les textes aux cadres et aux dispositifs préexistants. Raisonner en termes de variations à partir de modèles théoriques permet justement de prendre la mesure des marges de manœuvre considérables dont disposent en réalité les locuteurs. En effet, ceux-ci n’hésitent pas à s’approprier, au gré de leurs besoins, des types de discours rhétoriques qui, pour être conventionnels, n’en restent pas moins ouverts aux expérimentations individuelles (réorientations pragmatiques, innovations stylistiques et formelles, réarrangements compositionnels, sélection et dosage des arguments).

Le travail consiste donc à explorer méthodiquement des séries de textes appartenant à divers genres adressés à la lumière des préceptes et des exemples fournis aussi bien par les traités de rhétorique (parmi lesquels Scaliger, Vossius, Caussin, Pajot, Pelletier) que par les manuels d’art épistolaire (dont ceux de Negro, Fabri, Érasme, Voellus, Junius, Puget de La Serre, Jacob, Milleran, Richelet). En examinant des protocoles qui circulent et évoluent d’un auteur, d’un milieu, d’une époque ou d’un genre à l’autre, le but est de révéler des continuités là où l’histoire littéraire n’a souvent retenu que des ruptures. Le projet repose sur l’organisation de plusieurs journées d’étude consacrées chacune à un type de discours rhétorique (requête, remerciement, consolation, félicitation, plainte, offre de service…) dans des corpus allant systématiquement du XVe au XVIIIe siècle, et appelées à alimenter diverses publications collectives.
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9