Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

LITT&ARTS LITT&ARTS

Accueil > Membres


  • Version PDF

Annuaire interne de l'université Grenoble Alpes

Mis à jour le 11 août 2020

JEAN DE GUARDIA

enseignant·e-chercheur·e
Professeur des Universités
Discipline(s) : Libellé inconnu

Bureau B 224 - UFR LLASIC - Bâtiment Stendhal - 1180 avenue centrale - 38400 Saint-Martin-d'Hères


Fonctions et responsabilités

Professeur de littérature française du XVIIe siècle

Activités de recherche

- Littérature du XVIIe siècle
- Théâtre
- Molière
- Formes comiques

- Rhétorique
- Poétique
- Théorie Littéraire

Disciplines enseignées

- Littérature française du XVIIe siècle
- Théâtre
- Théorie littéraire

Curriculum vitae

Cursus

  • 1996 Admission à l’École Normale Supérieure (Ulm)
  • 2000 Agrégation de Lettres Modernes
  • 2001-2006 Allocataire Moniteur Normalien (AMN) puis ATER à la Sorbonne-Nouvelle
  • 2005 Doctorat en littérature française, soutenu à la Sorbonne-Nouvelle
  • 2006-2011 Maître de conférences en littérature française du XVIIe siècle à l’Université de Haute-Alsace
  • 2011-2019 Maître de conférences en littérature française du XVIIe siècle à l’Université Paris-Est-Créteil
  • 2016 Habilitation à Diriger des Recherches, soutenue à la Sorbonne-Nouvelle
  • 2019 Professeur des Universités en littérature française du XVIIe siècle à l’Université Grenoble Alpes


Ouvrages personnels

  • Poétique de Molière. Comédie et répétition, Genève, Droz, coll. « Histoire des idées et critique littéraire », 2007. [524 p.]
  • Logique du genre dramatique, Genève, Droz, coll. « Travaux du Grand Siècle », 2018. [500 p.]


Direction d’ouvrages collectifs

  • Iconographie théâtrale et genres dramatiques [avec G. Declercq], Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2008. [250 p., 50 illustrations inédites]
  • Théâtre et imaginaire. Images scéniques et représentations mentales (XVIe-XVIIIe siècle) [avec V. Lochert], Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 2012. [283 p., illustré
  • Puissances de la fiction théâtrale [avec M. Plana], n° 21 de la revue Registres, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, printemps-été 2019.


Éditions

  • Molière, L’Avare, Paris, GF-Flammarion, 2009.
  • Pierre Corneille, Mélite ou Les Fausses Lettres, dans Œuvres complètes [dir. C. Carlin, J. de Guardia, L. Picciola et Marc Vuillermoz], vol. I, Paris, Classiques Garnier, 2014.
  • Molière, Le Bourgeois Gentilhomme, Paris, GF-Flammarion, 2014.
  • Pierre Corneille, La Place royale ou l’Amoureux extravagant, dans Œuvres complètes [dir. L. Picciola], vol. II, Paris, Classiques Garnier, 2017.


Sélection d'articles

  • « Les impertinences de la répétition. Portée et limites d’un outil d’analyse textuelle », Poétique, n° 132, nov. 2002, p. 489-505.
  • « La comédie est-elle possible ? Étude générique », L’Annuaire théâtral, n° 36, automne 2004, p. 117-140.
  • « Problèmes dramaturgiques de la gratuité ludique », dans Molière et le jeu, Actes du colloque international de Pézenas [dir. G. Conesa et J. Émelina], Pézenas, 2004, p. 108-123.
  • « Pour une poétique classique de Dom Juan », XVIIe siècle, n° 232, juillet 2006, p. 487-497.
  • « Mettre en scène le comique de répétition » dans Les mises en scène de Molière dans la seconde moitié du XXe siècle, Actes de la IIIe Biennale Molière [dir. G. Conesa et J. Émelina], Pézenas, 2006, p. 78-88.
  • « Les trois grincements de la machine. Bergson-Molière : retour critique », dans Le Comique de répétition, numéro spécial de la revue Études Littéraires, Université Laval, Québec, hiver 2007, p. 13-26.
  • « Un amas de traits sans art : problèmes structurels du Misanthrope », Méthode !, n° 13, novembre 2007, p. 345-352.
  • « Les yeux du théâtre. Pour une théorie de la lecture du texte dramatique » [avec Marie Parmentier], Poétique, n° 158, avril 2009, p. 131-146.
  • « Le roman du XVIIIe siècle et la cohérence sérielle : Manon Lescaut et Gil Blas », dans La Partie et le tout. La composition du roman, de l’âge baroque au tournant des Lumières [dir. M. Escola, J. Herman, L. Omacini, P. Pelckmans et J.-P. Sermain], Louvain, Peeters, coll. « La République des Lettres », 2011, p. 639-648.
  • « La technique de la durée. Classicisme et transmission », Poétique n° 174, nov. 2013, p. 173-188.
  • « Anatomie de la désinvolture. Molière et la reconnaissance », Arrêt sur scène (revue en ligne de l’IRCL), n°2, Scènes de reconnaissance [dir. B. Louvat-Molozay, F. Salaün, N. Vienne-Guerrin], Montpellier, 2013.
  • « Cinna et le genre délibératif », Styles, genres, auteurs, n° 14 [dir. K. Abiven et H. Biu], Paris, PUPS, 2014, p. 109-127.
  • « Le déni de fiction dans l’esthétique verbatim », dans Puissances de la fiction théâtrale, n° 21 de la revue Registres, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, printemps-été 2019, p. 67-82.
  • « “La femme est en effet le potage de l’homme” : la Querelle de L’École des Femmes et l’invention de la bienséance », dans Revue d’Histoire du Théâtre, 2019 [à paraître].
  • Version PDF

Litt&Arts - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble cedex 9