Contenu | Navigation |

Suivez-nous

Vous êtes iciÀ DISTANCE

À distance

Xavier Cambervel. PHILOCIRQUE par Eleonora Gimenez et Diego Vernazza, Proyecto Precipicio, juin 2021.
Xavier Cambervel. PHILOCIRQUE par Eleonora Gimenez et Diego Vernazza, Proyecto Precipicio, juin 2021.
SéminaireRecherche

À l’écoute des voix du cirque. Quand le cirque se raconte à la radio, sous forme de podcasts et d’autres récits audio-numériques

24 septembre 2021 - 25 septembre 2021
9h00 - 18h00 le 24/09
9h45 - 13h00 le 25/09
Cette deuxième séance de séminaire sera consacrée à la façon dont la culture circassienne est racontée et transmise par le biais des voix et des paroles enregistrées dans le cadre de productions radiophoniques, de podcasts ou d'autres productions audio-numériques.

Des archives des grandes maisons de radio jusqu'aux plus récents podcasts, en passant par les radios éphémères lancées par les festivals de cirque, il existe un grand nombre de programmes consacrés au cirque. Documentaires radiophoniques, retransmission de spectacles, entretiens avec des artistes, archives des compagnies… L'ensemble de ces voix laisse entendre tout ce qui se déroule en dehors de la scène et transmet une multitude de visions du cirque, que nous souhaitons écouter. Que nous racontent les productions radiophoniques sur le cirque ? À qui s'adressent-elles ? Par qui et pourquoi ces archives sonores sont-elles constituées ? En diffusant ces voix, cette séance de séminaire cherche à comprendre de quelle manière elles contribuent à la mémoire et à l'histoire du cirque.

À écouter en amont du séminaire :

En pratique

Séance organisée sur place et en ligne.
Inscription obligatoire pour recevoir le lien de connexion permettant de suivre les interventions en ligne.

Localisation

À distance
Centre National des Arts du Cirque
1 rue du cirque
51000 Châlons-en-Champagne
Mis à jour le 10 septembre 2021
SéminaireRecherche

« Tous les vents qui traversent le corps et la tête » : paroles et écritures du cirque

4 février 2021 - 5 février 2021
9h30 - 18h00 le 04/02
9h30 - 12h00 le 05/02
Cette première séance du cycle de séminaires thématiques itinérant, « Quand le cirque se raconte : paroles et voix plurielles du cirque. Mémoires, histoires, archives », se penchera sur des formats d’écritures divers, produits par des artistes de cirque pour la scène ou à côté.
Cette séance de séminaire, programmée dans le cadre de la Biennale internationale des Arts du Cirque de Marseille, réunira des artistes, des autrices circassiennes et des chercheur·euses pour une série de tables-rondes et de communications, afin d’explorer les liens entre cirque et récit par le biais des écritures. Elle se penchera sur des formats d’écritures divers, produits par des artistes de cirque pour la scène ou à côté (aussi bien poésie, pièce de cirque et théorie que carnets de notes, témoignages…).

Découvrez en amont de l'évènement des interventions d'invité·es mises en ligne sur la chaîne YouTube du CNAC, et une playlist d’extraits de textes choisis par les participant·es : 

► Cadavre Exquis : écriture plurielle et multiplicité des écritures à partir d’un spectacle, dialogue entre Élodie Guézou, Guillaume Dekerle, Stéphanie Odoux et Magali Sizorn

► THE BARBETTE PROJECT: Gender Performance and Queer Bodies, par Stav Meishar (en anglais)

► Dialogue entre Andréane Leclerc et Ariane Martinez

► Practice / Cirque en paroles, par Verena Schneider

► Playlist d’extraits de textes choisis par les participant·es

En pratique

Inscription obligatoire au séminaire en ligne (4 et 5 février 2021) pour obtenir les liens Zoom, Miro et Discord.

Localisation

À distance
Mis à jour le 22 juin 2021
SéminaireRecherche

Manuscrits de Stendhal et édition numérique

le 11 décembre 2020
13h30 - 16h30
Le groupe de travail « Manuscrits de Stendhal » aborde les problèmes d’édition électronique et imprimée des textes de Stendhal à partir de l’analyse des manuscrits du fonds conservé à la Bibliothèque municipale de Grenoble.

Programme de la séance

13h30 - 15h00 – Marc Douguet (Maître de conférences en littérature française et humanités numériques à l’Université Grenoble Alpes) dont les travaux actuels portent sur l’évolution des formes et des théories dramatiques à l’âge classique et les enjeux de l’édition numérique des corpus théâtraux présentera : L’édition numérique des textes de théâtre et ses potentialités pour l’analyse dramaturgique et stylistique.

L’édition numérique des textes de théâtre doit prendre en compte l’hétérogénéité et la hiérarchisation des éléments qui les constituent : didascalies, actes, scènes, répliques, vers le cas échéant, etc. Baliser ces différentes unités ne sert pas seulement, loin s’en faut, à recréer une interface de lecture. Cette opération permet également d’étudier pour elle-même la composition des textes, qui présente de nombreux enjeux dramaturgiques et stylistiques.

On présentera ici les résultats provisoires de trois projets qui cherchent à exploiter les spécificités de la structuration théâtrale pour comprendre les choix d’écriture opérés par les dramaturges lors de la genèse du texte : Publications :
  • « Entrée en scène, entrée en acte », Agôn, n° 5, 2013.
  • « L’unité de lieu comme interprétation », dans Pierre Zoberman (dir.), Interpretation in/of the Seventeenth Century, Cambridge Scholars Publishing, 2015, p. 153-168.
  • [avec Didier Alexandre et Frédéric Glorieux], « Graphologie de Claudel : autour de La Jeune Fille Violaine et de L’Annonce faite à Marie », RHLF, n° 3, 2016.
  • « MAnaDram : un moteur d’analyse pour l’extraction et le repérage des motifs dramaturgiques », Revue d’historiographie du théâtre, n° 4, 2017.
  • La Composition dramatique, Genève, Droz, coll. « Travaux du Grand siècle », 2018.
15h00 - 15h45 – Avancement du tome 2 des Journaux et papiers de Stendhal (Cécile Meynard, Hélène de Jacquelot et Jean-Jacques Labia)

15h45 - 16h00 – Pause

16h00 - 16h30 – Nouvelles stendhaliennes et informations diverses

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire - À distance
Maison des Langues et des Cultures
Salle des Conseils
Mis à jour le 8 juin 2021
SéminaireRecherche

Manuels & Valeurs

le 20 janvier 2021
13h30 - 17h00
Ce séminaire de travail initié par LITEXTRA s’inscrit dans le cadre de la recherche « Manuels & Valeurs » qui porte sur le questionnement des valeurs dans les manuels de français de collège.
Il regroupe les membres de sept laboratoires (EDA, IHRIM, LASLAR, LIDILEM, LIRDEF, Litt&Arts, TELEM).

Publié au journal officiel du 21 juin 2015, les programmes de français pour les cycles 3 et 4 du collège associent explicitement l’étude de la littérature à la formation de la personne et organisent son enseignement à travers de grandes entrées thématiques universalistes à portée éthique. Parallèlement, le programme d'enseignement moral et civique (EMC), pour l'école et le collège, accorde une place inédite à l'éducation à la sensibilité, ce qui a pour corrélat une attention renouvelée à l'expression artistique des émotions, ainsi qu'aux récits fictionnels pour questionner les valeurs.

Les manuels de français de collège correspondant aux programmes de 2015 inaugurent-ils une nouvelle période des liens entre l’enseignement de la littérature et la formation de la personne ? Comment construire une grille d’analyse axiologique des manuels de français, en ce qui concerne l’enseignement des textes littéraires ?

En pratique

Séminaire organisé en visioconférence avec Zoom : se connecter.

Localisation

À distance
Mis à jour le 7 juin 2021
Journée d'étudeRecherche

Le questionnement des valeurs dans les manuels de français de collège

le 22 juin 2021
9h30 - 16h00
L'objectif de cette journée, organisée par LITEXTRA, sera d’examiner les liens entre la lecture littéraire et l’enseignement civique et moral dans les manuels de français de collège mettant en œuvre les programmes de 2015.
Cette journée d’étude propose d’examiner les liens entre la lecture littéraire et l’enseignement civique et moral dans les manuels de français de collège mettant en œuvre les programmes de 2015. Ces derniers associent explicitement l’étude de la littérature à la formation de la personne et organisent son enseignement à travers de grandes entrées thématiques universalistes à portée éthique. Parallèlement, le programme d'enseignement moral et civique (EMC), pour l'école et le collège, accorde une place inédite à l'éducation à la sensibilité, ce qui a pour corrélat une attention renouvelée à l'expression artistique des émotions, ainsi qu'aux récits fictionnels pour questionner les valeurs.

L’hypothèse a été faite que les manuels de collège de 2016 inaugureraient une nouvelle période dans l’histoire des liens entre l’enseignement de la littérature et l’enseignement civique et moral, qui serait désormais marquée par un « substantialisme faible » (Prairat, 2016), abordant le fait moral plutôt en termes de perplexité et de questionnement ouvert. Ils porteraient davantage attention à la subjectivité lectrice comme l’indice d’une perception de valeurs et comme une propédeutique au questionnement moral et civique. Désormais, le mouvement général pourrait être d’assigner davantage au questionnement empathique et raisonné des textes, le rôle de développer l’imagination, la sensibilité et la réflexion morales et civiques.

Il a été proposé à différents contributeurs d’examiner cette hypothèse à l’aune d’un corpus de 6 collections de manuels de collège des éditeurs Belin, Hachette, Hatier, Magnard, Nathan et Le Robert.

En pratique

Journée d'étude organisée en visioconférence avec Zoom : voir le lien sur le programme.

Localisation

À distance
Mis à jour le 4 juin 2021
SéminaireRecherche

Autour d’une iconographie peu ordinaire sur la cheminée du Châtel de Theys : entre chevalerie, érotisme et alliance matrimoniale

le 15 avril 2021
17h30
Conférence de Térence Le Deschault de Monredon, historien de l’art médiéviste et conseiller pour le patrimoine auprès de la commune de Theys, dans le cadre du séminaire doctoral de Litt&Arts.
Le Châtel de Theys est un édifice médiéval surprenant situé sur le balcon de Belledonne. Son décor peint, essentiellement connu par un petit groupe de spécialistes, se fonde sur le Perceval de Chrétien de Troyes. Cependant, son analyse est plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Un point particulier de cet ensemble, situé sur la cheminée de la salle, est particulièrement difficile d’interprétation. L’iconographie visible à cet endroit ne peut être déchiffrée qu’en ayant recours à différentes sources : historiques, héraldiques, littéraires et iconographiques. Ce cas d’espèce sera l’occasion de suivre le raisonnement et la méthode ayant permis de proposer une hypothèse d’interprétation pour une scène qui n’entrait pas dans la logique interprétative du reste du décor.

Cette approche pluridisciplinaire est susceptible d'intéresser un large public et est facilement accessible à des auditeurs non spécialistes en histoire de l’art.

Térence Le Deschault de Monredon est docteur ès lettres de l’université de Genève, historien de l’art médiéviste et conseiller pour le patrimoine auprès de la commune de Theys. Spécialiste des décors peints civils, il a publié un ouvrage intitulé Le décor peint de la maison médiévale. Orner pour signifier en France avant 1350 (Paris, Picard, 2015). Après plusieurs années passées en tant que chercheur associé à l’université autonome de Barcelone, il se consacre à présent à la sauvegarde et à la mise en valeur des peintures murales civiles médiévales en France, travaillant en collaboration avec des musées, des municipalités et des propriétaires privés.

Cette conférence constitue la sixième séance du séminaire doctoral 2020-2021 « Arts, Savoirs, Indisciplines », plutôt axé cette année sur des questions pratiques et des rencontres virtuelles entre les doctorant·es que sur une thématique précise. Les séances précédentes n'étaient pas ouvertes au public.

En pratique

Conférence organisée en visioconférence avec Zoom : se connecter.

Localisation

À distance
Mis à jour le 2 juin 2021
SéminaireRecherche

Analyses d'analyses – séminaire 1

le 10 novembre 2020
9h00 - 12h00
Ce séminaire a pour objectif la divulgation de textes inconnus ou oubliés, et s’interroge sur les gestes d'analyse singuliers qu'ils mettent en œuvre.
Interventions de 
Jean-Baptiste Renault (Docteur en études cinématographiques et enseignant notamment à l'Université Grenoble Alpes), à propos de l’analyse « Mort à Venise de Luchino Visconti » de Jean-Claude Guiguet (La Revue du cinéma. Image et Son, février 1972) 
Pierre Jailloux (Maître de conférences en études cinématographiques à l’Université Grenoble Alpes), autour d'extraits du livre d’analyses, L'Enfance de la peur, dans le hors-champ de Bob Clark, Jack Clayton et Richard Loncraine de Jean Regazzi (L’Harmattan, coll. « Esthétique », 2013)

En pratique

Séminaire organisé en visioconférence avec l'outil Zoom : se connecter.
> ID de réunion : 980 5912 1256
> Code secret : 906316

Localisation

À distance
Mis à jour le 25 mai 2021
ColloqueRecherche

Autour d’une édition : les Cahiers d’Henri de Régnier

10 juin 2021 - 12 juin 2021
10h00 - 17h00 le 10/06
9h15 - 17h00 le 11/06
9h15 - 12h30 le 12/06
Ce colloque, organisé par l'axe 1 dans le cadre du projet ENCHRE, répond à la volonté d’adosser ce projet à un programme de recherches susceptibles d’en établir la pertinence scientifique, d’en orienter la conception et d’en accompagner la mise en œuvre.
Les milliers de notes rédigées au fil des jours par Henri de Régnier, un demi-siècle durant (1887-1936), dans ses Cahiers intimes forment une œuvre à part entière et d’une richesse exceptionnelle.

L’édition procurée par François Broche et David J. Niederauer (2002) a contribué au regain d’intérêt dont bénéficie depuis quelques années celui qui fut, de son vivant, l’une des figures de proue de la génération symboliste et l’un des romanciers les plus en vue de la Belle Époque.

Développé au sein de l’UMR Litt&Arts avec le concours de la Bibliothèque de l’Institut de France, du Grenoble Alpes Data Institute et de la Société des Lecteurs d’Henri de Régnier, le projet ENCHRE, membre du consortium CAHIER, a pour objectif de mettre à la disposition du public et des chercheurs une transcription entièrement révisée et complétée, assortie d’outils de recherche élaborés en fonction des multiples enjeux qui font l’intérêt de cette écriture de soi à soi.

Tout comme les deux journées d’étude auxquelles il fait suite (« Une édition numérique des Cahiers d’Henri de Régnier. Pourquoi ? Comment ? », Grenoble, 28-29 novembre 2018), ce colloque, qui donnera lieu à l’inauguration du site de l’édition numérique, répond à la volonté d’adosser ce projet (dans sa double dimension philologique et technologique) à un programme de recherches susceptibles d’en établir la pertinence scientifique, d’en orienter la conception et d’en accompagner la mise en œuvre, mais aussi – par un effet de mutuelle interaction – de s’en nourrir en retour.

En pratique

Colloque organisé en visioconférence avec Zoom : préinscription obligatoire et gratuite (ouverte du 1er au 8 juin) par courriel adressé à Bernard Roukhomovsky (mentionner en objet « inscription colloque ENCHRE ») afin d'obtenir le lien de connexion.

Localisation

À distance
Mis à jour le 21 mai 2021
SéminaireRecherche

Amélioration du parcours d’appropriation des dispositifs prothétiques chez les personnes amputées du membre inférieur ou supérieur

le 11 juin 2021
13h00 - 14h00
Interventions de Paul-Fabien Groud et Valentine Gourinat (Université Claude Bernard Lyon 1, S2HEP)
Paul‑Fabien Groud est docteur en anthropologie et post-doctorant au sein du programme de recherche APADIP (Amélioration du Parcours d’Appropriation des Dispositifs Prothétiques). Il fait également partie du collectif « Corps et prothèses » et du programme de recherche EXPAIRs. Rattaché au laboratoire S2HEP (EA 4148 – Université Claude Bernard Lyon 1), ses travaux de recherche portent sur le corps amputé, l’appareillage prothétique, les situations de handicap, l’accompagnement et le soutien par les par les pairs et l’anthropologie audiovisuelle.

Valentine Gourinat est docteure en sciences de l’information et de la communication et en sciences de la vie. Elle est actuellement chercheuse post-doctorante au sein du Laboratoire S2HEP, Université Claude Bernard Lyon 1, dans le cadre du programme de recherche APADiP (Amélioration du Parcours d’Appropriation des Dispositifs Prothétiques). Après avoir mené des recherches sur les représentations et discours collectifs existant autour des dispositifs prothétiques et leurs conséquences au sein des parcours de vie des personnes amputées appareillées, ses travaux se tournent désormais plus spécifiquement sur la question de l’appropriation des prothèses par les personnes amputées, et tout particulièrement sur les déceptions et difficultés qui peuvent être rencontrées dans l’usage de la prothèse au quotidien.

En pratique

Pré-inscription obligatoire afin de recevoir par mail, quelques jours avant chaque séance, les liens permettant de s'inscrire à la séance à venir et de se connecter à la visioconférence.

Localisation

À distance
Mis à jour le 6 mai 2021
SéminaireRecherche

Le rôle des semelles connectées dans le processus de rééducation à la marche des personnes amputées du membre inférieur : travail de soin, appropriation et intégration de la prothèse

le 21 mai 2021
13h00 - 14h00
Interventions de Mathilde Apelle (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CETCOPRA) et Marco Saraceno (Université de Reims Champagne-Ardenne, PSMS)
Mathilde Apelle est docteure en sociologie, membre du CRESPPA-GTM et post-doctorante au CETCOPRA – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses différents travaux de recherche s’inscrivent dans les domaines de la sociologie du travail et de la santé, de la sociologie de la connaissance médicale, de la sociologie du handicap et de la sociologie du corps. Dans le cadre de sa thèse, elle s'est intéressée à un monde social déterminé, le monde de l’armée. De manière plus précise, elle a étudié le travail de soin et de réhabilitation des blessés de guerre, plus largement, des blessés militaires. Actuellement, elle est chercheuse post-doctorante au CETCOPRA – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne dans le cadre du projet de recherche ASCAR portant sur l’introduction des semelles connectées (intermédiaire technique) dans le rapport entre le patient, son corps et le thérapeute dans le processus de rééducation à la marche des personnes amputées du membre inférieur.

Maître de conférences en sociologie à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et chercheur au laboratoire Performance, santé, métrologie, société (PSMS), Marco Saraceno développe ses travaux dans la perspective d’une socio-histoire de la mesure du corps en activité. Entre histoire des sciences et des techniques et sociologie du corps et de l’activité, il s’est notamment intéressé aux techniques de mesure de l’effort physique et à leur rôle dans le débat social et épistémologique sur la valeur de l’activité humaine. Il est l’auteur aux éditions Octarès de l’ouvrage Pourquoi les hommes se fatiguent-ils ? Une histoire des sciences du travail (1890-1920) paru en 2018.

En pratique

Pré-inscription obligatoire afin de recevoir par mail, quelques jours avant chaque séance, les liens permettant de s'inscrire à la séance à venir et de se connecter à la visioconférence.

Localisation

À distance
Mis à jour le 6 mai 2021

Pages