SéminaireRecherche

Formes vives / formes mortifères dans Le Consentement de Vanessa Springora

le 17 novembre 2020
17h30 - 19h30
Troisième séance du séminaire CHARNIÈRES avec l'intervention de Stéphane Chaudier (Professeur à l'université de Lille, spécialiste de Proust et de littérature contemporaine).
Si les formes sont vives, c’est bien parce qu’elles s’inscrivent dans un contexte déterminé et parce qu’elles font l’objet d’une appropriation subjective. Les formes littéraires relèvent aussi bien du genre que du détail stylistique ; elles concernent la conduite du récit comme le choix d’un patron phrastique voire d’un simple mot ; mais elles sont aussi des processus de subjectivation (Foucault, Hadot) ; elles contribuent à façonner une conscience et une figure de sujet (mot qui indique à la fois la soumission et l’initiative). En quoi ces constats un peu triviaux et généraux peuvent-ils s’appliquer à un texte comme Le Consentement, phénomène littéraire et social, exemple d’empowerment féminin et féministe ? À quelles conditions une forme vive contemporaine peut-elle devenir une « arme » que construit une auteure (ou actrice) contemporaine pour la mettre à la disposition de ses lectrices et de ses lecteurs ?

En pratique

Séance organisée en visioconférence avec l'outil Zoom : se connecter.
> ID de réunion : 975 5232 2272
> Code secret : 461853

Localisation

À distance
Mis à jour le 22 avril 2021