SéminaireRecherche

Postures et scénographies auctoriales – séance 2

le 18 novembre 2020
13h30 - 15h30
Interventions de Arthur Pétin et Sam Racheboeuf (doctorants, Université Grenoble Alpes, UMR Litt&Arts).

Arthur Pétin (doctorant, Université Grenoble Alpes, UMR Litt&Arts)
“Romancier périurbain” : l’émergence d’une posture ? Itinéraire de deux premiers romans

Fief de David Lopez paraît en août 2017, 77 de Marin Fouqué paraît en août 2019. Ce sont deux premiers romans, explicitement ancrés dans des territoires périurbains, écrits par de jeunes auteurs venant eux-mêmes de ces espaces périphériques. Toutefois, dans leur discours, les modalités avec lesquelles chacun d’eux présente cet ancrage fictionnel et biographique diffèrent, tout comme se différencie également le traitement médiatique et critique qui leur est accordé. 
Nous nous demanderons donc dans quelle mesure leur double ancrage périurbain détermine la posture de ces deux primo-romanciers, telle qu’elle est construite par eux-mêmes mais aussi par les médias. Nous tenterons, par là même, de mesurer combien les deux années qui séparent leur apparition sur la scène littéraire influent tant sur leur façon de se positionner dans ce champ que sur la réception qui en est faite. Il s’agira ainsi d’interroger certains impensés du champ littéraire contemporain, tels que la valorisation de la nouveauté, l’attrait pour l’exotisme ou encore le rapport ambigu au militantisme politique.

Sam Racheboeuf (doctorant, Université Grenoble Alpes, UMR Litt&Arts)
Philippe Artières : les habits d’un historien à la croisée des genres

Directeur de recherche au CNRS et à l’EHESS, tour à tour historien, écrivain, commissaire d’exposition ou performeur, Philippe Artières occupe une place singulière dans le champ académique et littéraire français. Par un geste qui doit autant au Goût de l’archive d’Arlette Farge qu’à l’intérêt de Michel Foucault pour les Vies infâmes et celui de Georges Perec pour l’infra-ordinaire, il poursuit depuis une vingtaine d’années une œuvre hybride au carrefour des champs et des savoirs. Tantôt joueuse et réflexive, tantôt mélancolique et intime, sa recherche vient brouiller non seulement les frontières qui séparent les disciplines – histoire, littérature et art contemporain – et leurs médiums – livre, photographie, collage ou performance – mais avec elles aussi le partage entre Fait et fiction, rêve et réalité, vérité et mensonge. L’historien y met volontiers en scène non seulement le travail de l'historien mais encore le corps sensible et intime du chercheur. Ses récits dessinent ainsi de véritables scénographies de la recherche et donnent lieu à un certain nombre de postures ambivalentes dont j’aimerais ici tenter de rendre compte, à la fois dans et hors de l’œuvre, dans son espace de présentation et de réception éditoriales et médiatiques.

En pratique

Séance organisée en visioconférence avec l'outil Zoom : se connecter.
> ID de réunion : 960 1276 2289
> Code secret : 113825

Localisation

À distance
Mis à jour le 26 avril 2021