Aller au contenu principal

Le Livre des prouffitz champestres et ruraulx de Pierre de Crescens

Volume I : Introduction et texte (livres I-VIII)

Recherche

Ce texte est la première œuvre de grande ampleur dans ce domaine en français, permettant ainsi la naissance d’une terminologie particulièrement riche.

En 1373, Charles V commande la traduction française du Liber ruralium commodorum, le plus grand traité d’agriculture du Moyen Âge. Ce Livre des prouffitz champestres et ruraulx traite d’abord de l’aménagement d’un domaine, puis de la vie des végétaux et de la nature des sols, envisage toutes les cultures, sans oublier l’élevage, et finit par la chasse, avec notamment des techniques de piégeage peu évoquées dans les écrits de l’époque. En France, cette traduction s’impose comme la référence principale en la matière jusqu’au milieu du XVIe siècle. Alors que les traités d’agronomie étaient écrits majoritairement en latin, ce texte est la première œuvre de grande ampleur dans ce domaine en français, permettant ainsi la naissance d’une terminologie particulièrement riche. En outre, trait original dans un tel ouvrage, le livre VIII, consacré aux jardins d’agrément, constitue le premier traité de l’art des jardins pour la période médiévale.

En savoir plus

Date de publication :

Informations complémentaires

livre-des-prouffitz_vigneron_couv2.jpg

Auteure Fleur Vigneron (éd.)
Éditeur Honoré Champion
Date de parution 26 janvier 2023
ISBN 9782745357847
Nombre de pages 806
Format 11 x 17,5 cm


Consulter la table des matières

Publié le 1 mars 2023

Mis à jour le 24 août 2023