Mythologie et folklore dans les contes de fées
À partir des contes de notre enfance, Philippe Walter sonde le savoir populaire et dévoile la mémoire d’une parole qui file et tisse.
Charles Perrault intitula son célèbre recueil, Contes de ma mère l’Oye. Mais que cache cette étrange évocation d’un oiseau conteur ? Et pourquoi nous ramener ainsi « aux fables du temps que les bêtes parlaient » ?

Lançant les dés du jeu en soixante-trois cases, Philippe Walter poursuit l’animal afin de lui arracher ses secrets. Mais l’oie, tantôt boiteuse, avec son pied palmé – pédauque –, tantôt volante et migratrice vers l’au-delà de notre monde, nécessite une approche qui demande patience et observation. Des récits légendaires aux chansons de geste, des hagiographies médiévales aux propos du XVIe siècle, nous voici revenus au culte des grandes déesses-mères, ancêtres de nos bonnes et de nos méchantes fées.

À partir des contes de notre enfance, Philippe Walter sonde le savoir populaire et dévoile la mémoire d’une parole qui file et tisse. Il suit à la trace le volatile mystérieux et familier, et nous initie aux arcanes de cette tradition féerique qui, entre mythologie et folklore, n’a jamais cessé de nous faire rêver.

Infos +

Auteurs Philippe Walter
Éditeur Imago
Date de parution 15 février 2017
ISBN 9782849528983
Nombre de pages 304
Format 14 x 22,7 cm