Lettre d'Aristée à Philocrate. Traité des Poids et Mesures. Témoignages antiques et médiévaux
Répartis sur un millénaire et demi, les récits ici rassemblés disent comment la Bible hébraïque est devenue un livre grec.
Répartis sur un millénaire et demi, les récits ici rassemblés disent comment la Bible hébraïque est devenue un livre grec.

La Lettre d’Aristée fut rédigée avant l’ère chrétienne en Égypte. Avec un art très sûr, elle met en scène un roi macédonien désireux d’enrichir la fameuse bibliothèque d’Alexandrie. Soixante-douze lettrés venus de Jérusalem collaborent pour traduire la Torah d’hébreu en grec. Destinée à acquérir une renommée immense dans le judaïsme, puis à influencer fortement les doctrines du christianisme, cette traduction sera appelée la Bible des Septante.

Au IVe siècle, le Traité des Poids et Mesures d’Épiphane de Salamine, mis ici en français pour la première fois, reprend le récit en l’enrichissant de détails merveilleux. Il s’agit de montrer que la Septante est la plus ancienne traduction de la Bible et la meilleure. Car il en existe désormais d’autres, qui lui disputent la place et dont il faut aussi exposer l’origine.

La troisième partie retrace les échos de ces récits dans les textes grecs, latins, hébreux, syriaques et arabes, jusqu’au XVe siècle.

Avec ce livre, le lecteur a en main de quoi suivre tout le développement de la légende entourant la Septante et les autres traductions dans l’Antiquité et le Moyen Âge byzantin et oriental. Il peut apprécier ce que l’on savait et ce que l’on croyait, aux différentes époques, sur les origines de la Bible grecque.

Infos +

Auteur Laurence Vianès
Éditeur Les Belles Lettres
Date de parution 6 juin 2017
ISBN 9722251446974
Nombre de pages LVI + 296
Format 13,5 x 19 cm


Table des matières
Introduction
Pseudo-Aristée, Lettre d'Aristée à Philocrate
Épiphane de Salamine, Traité des poids et mesures
Témoignages antiques et médiévaux
Sources grecques
Sources latines
Sources hébraïques
Sources syriaques
Sources arabes
Notes
Bibliographie
Index