Aller au contenu principal

Crise et Culture : les Arts face à la crise – séance 2

Séminaire / Crise et culture, Recherche

Le 21 juin 2022

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire

Intervention de Gabrielle Bornancin-Tomasella (UMR Litt&Arts – CHARNIÈRES).

Gabrielle Bornancin-Tomasella (UMR Litt&Arts – CHARNIÈRES)
Dispositifs romanesques. Nerval et la littérature carcérale

Si les études existantes ont pu faire ressortir avec efficacité l’ambiguïté des prisons nervaliennes, il semble pourtant que l’attention exclusive portée à l’imaginaire des prisons ait empêché de prendre pleinement en considération la dimension matérielle des espaces carcéraux chez Nerval – alors que cette matérialité, au-delà même de ses implications pour l’imaginaire, a aussi beaucoup à nous dire. Les prisons nervaliennes sont un lieu où l’on est interné, mais aussi un lieu d’où l’on s’évade : on y entre, on en sort, on y séjourne dans l’intervalle – parfois longtemps. Tantôt inspirée par des monuments réels, dans le corpus nervalien la prison est avant tout un lieu romanesque, pensé et construit en fonction d’une action précise, ayant un impact sur des personnages et sur une intrigue. Parce qu’elle envisage conjointement le texte et ses effets de lecture, la théorie du romanesque semble pertinente pour saisir contextuellement la représentation des lieux carcéraux chez Nerval, à un moment où, un demi-siècle après la prise de la Bastille, la prison est au cœur d’un phénomène de mode.

En pratique

Séance organisée en présentiel et à distance.
Pour participer en ligne :
— Lien Zoom
— ID de réunion : 919 8371 6466
— Code secret : 633320

Date

Le 21 juin 2022
Complément date

13h30 - 15h30

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire

Complément lieu

Bâtiment Stendhal
Petite salle des colloques (aile G, 4e étage)

Contact

celia.mugnieratuniv-grenoble-alpes.fr (Célia Mugnier)

En savoir +

Publié le 20 juin 2022

Mis à jour le 19 juillet 2023