Appel à propositionsRecherche

Emmanuel Ruben, l’écriture du territoire entre imaginaire et actualité

16 novembre 2022 - 15 janvier 2023
Date limite d’envoi : 15 janvier 2023
Cet appel concerne une journée d'étude portant sur l'œuvre d'Emmanuel Ruben, co-organisée par É.CRI.RE et l'ENS de Lyon le 9 juin 2023 à l'Université Grenoble Alpes.
Emmanuel Ruben, né en 1980 à Lyon, est l’auteur de 13 livres : romans, nouvelles, essais, récits qu’il préfère appeler des textes de dépaysement ou d’arpentage plutôt que des récits de voyage, ainsi que des livres inspirés de l’histoire de sa famille, combinant autofiction, histoire collective et imaginaire. Géographe de formation, directeur artistique de la Maison Julien Gracq de 2017 à 2021, proche du collectif Inculte de 2015 à 2020, il s'est vu décerner le prix Nicolas Bouvier pour Sur la route du Danube en 2019, puis le prix des Deux Magots pour Sabre en 2020 ; son dernier roman, Les Méditerranéennes, librement et partiellement inspiré de l’histoire de sa famille maternelle en Algérie, a obtenu le Prix du Roman historique 2022 et a été retenu dans la sélection du Grand Prix du Roman de l’Académie française 2022 et dans la première sélection du prix Goncourt 2022.

Son œuvre est déjà l’objet de premières études scientifiques, inaugurées par la publication d’un riche dossier dans la revue Le Matricules des Anges, en 2019 – Emmanuel Ruben, le sentiment géographique –, où il livre sa vision de l’Europe et de son processus créatif.

C’est avant tout son rapport à l’écriture du territoire, traversée de tensions fécondes, que nous souhaitons approfondir le temps d’une journée embrassant l’un ou l’autre des massifs de l’œuvre. Ce sera l’un des enjeux de cette journée que d’inventorier tous les genres qui s’y mêlent et d’éviter toute assignation générique trop rigide.

Axes thématiques

1. Géographie imaginaire / littérature de terrain : une écriture en tension
2. Engagement et création : une écriture en tension entre actualité et imaginaire
3. Tension entre imagination poétique et imaginaire politique : une vision de l’Histoire ?

Modalités

Les propositions – d’environ 2 000 signes (espaces comprises) – sont à renvoyer avant le 15 janvier 2023 à Anne-Marie Monluçon et Liouba Bischoff. Elles seront accompagnées d’une notice bio-bibliographique et préciseront l’affiliation et les coordonnées de leur auteur·e. 

Cette journée d’étude peut accueillir des propositions transversales (en littérature française ou comparée, ou d’autres disciplines).
Mis à jour le 21 novembre 2022