SoutenanceRecherche

Soutenance de thèse d'Alexia Dedieu – Lettres et arts spécialité Langues et civilisations de l’Antiquité

le 13 décembre 2022
13h30
Lire Euripide au XVIe. Étude sur la réception savante d'Euripide dans les éditions et traductions latines de ses tragédies (1495-1605)

Résumé

Cette thèse étudie la réception d'Euripide dans ses éditions et traductions et paratextes en latin en Europe au XVIe siècle. Ce corpus hétéroclite, écrit en latin, langue de communication savante de l’époque, et éparpillé dans les diverses bibliothèques d’Europe, a longtemps été laissé de côté par la critique. Pourtant, ces écrits, essentiels pour étudier la réception d’Euripide, sont également un pilier de l’histoire littéraire européenne. En effet, à une époque où la théorie littéraire ne constitue pas encore une discipline à part entière, c’est dans les paratextes que se développent les débats théoriques qui agitent le monde littéraire et artistique. En marge des textes d’Euripide s’élaborent ainsi les discours théoriques sur l’acte de traduction et sa mise en pratique, de même que les réflexions sur le genre de la tragédie qui ont par la suite façonné le théâtre classique du XVIIe siècle. Mais la portée de ces travaux dépasse le champ littéraire. Les savants qui en sont les auteurs sont des penseurs proches du pouvoir politique et religieux, et entre leurs mains, les tragédies d’Euripide deviennent un instrument pédagogique, religieux et politique.

Ce projet de recherche en deux temps consiste d’abord à rendre accessible un patrimoine littéraire méconnu. L’étude de ce corpus, dans un second temps, vise à éclairer un pan oublié de l’histoire de la littérature. Elle tend à illustrer les différentes lectures que les humanistes font d’Euripide, qui constituent une étape cruciale dans construction du théâtre moderne. Leur réception d’Euripide se fait le miroir des préoccupations morales, politiques et littéraires de l’époque et les représentations qui en découlent se sont attachées au poète de façon durable, et ont constitué un héritage pour le théâtre des siècles suivants qui s’en est trouvé transformé.

Composition du jury

  • Malika BASTIN-HAMMOU (Professeure, Université Grenoble Alpes, Directrice de thèse)
  • Simone BETA (Professeure, Università degli Studi di Siena, Co-directrice de thèse
  • Virginie LEROUX (Directrice d’Études, EPHE, Rapporteure)
  • Fiona MACINTOSH (Professeure, Université d’Oxford, Rapporteure)
  • Isabelle COGITORE (Professeure, Université Grenoble Alpes, Examinatrice)
  • Christine MAUDUIT (Professeure, ENS PSL, Examinatrice)
  • Pascale PARÉ-REY (Maîtresse de conférences HDR, Université Lyon 3, Examinatrice)

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Bâtiment Stendhal
Salle des Actes
Mis à jour le 8 décembre 2022