Le projet s’inscrit dans une démarche associant linguistique de corpus outillée et études médiévales. Il a pour but de produire des données numériques originales en étudiant les constructions lexico-syntaxiques récurrentes et les phraséologismes dans les textes d’ancien et de moyen français. Il montrera ainsi le développement ou la disparition en diachronie des formules lexico-syntaxique relevées, en établissant les effets de continuité à travers différentes périodes du français. Il se développera en deux volets :
 
  • collecte des données pour les intégrer dans la base de données du logiciel de fouille et extractions. La base de données du Lexicoscope, outil d’extraction des séquences phraséologiques fondé sur des corpus arborés (Kraif, 2016), sera ainsi enrichie de textes médiévaux ;
  • analyse des données récoltées qui s’axera autour de deux objets :
    • unités phraséologiques structurant le texte et permettant une caractérisation générique des romans médiévaux ;
    • constructions pragmatiques récurrentes qui sont impliquées dans les rituels sociaux langagiers.
Cette recherche présente un caractère innovant car elle se situe au carrefour de plusieurs disciplines :
 
  • au plan linguistique, elle permet de mieux comprendre l’histoire de la langue, l’évolution sémantique et syntaxique des séquences phraséologiques et d’opposer en particulier l’évolution des séquences lexico-syntaxiques employées en récit et celle des séquences employées en discours ;
  • au plan stylistique, elle permet d’appréhender les effets d’écriture tant au niveau de la phrase qu’au niveau de l’organisation du récit ;
  • au plan narratif, elle permet de repérer l’appartenance d’un texte à un genre narratif par son emploi privilégié d’un lexique spécifique.
Mis à jour le 30 avril 2021