L’Observatoire des littératures francophones du Sud se définit comme une plateforme collaborative animée par des équipes de recherche basées dans de nombreux pays francophones et francophiles du Sud.
L’Observatoire des littératures francophones du sud, soutenu par le Lafef (Réseau-mixte algéro-français langue française et expressions francophones), se donne pour mission de mieux faire connaître les écrivains qui ne sont pas publiés en France et qui sont mal connus dans le monde occidental. Cet Observatoire est né de la rencontre d’enseignants-chercheurs d’établissements supérieurs algériens ( ENS Bouzaréiah d’Alger, université d’Oran 2), français (universités de Cergy Pontoise, Grenoble Alpes, Lyon 2), marocain (université de Moulay Ismaïl de Meknès) et tunisien (université de Tunis).

Sans exclure d’autres formes de réalisation (actes de colloques, publication d’ouvrages inédits), l’Observatoire se donne pour tâche fédératrice l’élaboration de plusieurs anthologies des littératures francophones contemporaines publiées au Maghreb, à travers un partenariat avec des éditeurs français. Ces volumes permettront à l’ensemble des collègues, des étudiants, mais aussi du grand public, de s’initier à une littérature contemporaine en pleine expansion qui propose des formes scripturales et des stratégies discursives plurilingues et interculturelles innovantes.

Ces diverses activités (en particulier, l’anthologie des littératures francophones contemporaines publiées au Maghreb) ont été préparées par plusieurs rencontres de travail à Alger (mars 2016), Oran (avril 2017). Les journées de Cergy Pontoise (novembre 2018) ont permis de définir l’état de l’art, les principes d’élaboration et un calendrier de travail. Une nouvelle programmation de rencontres, suite à la crise sanitaire liée au covid-19, est en cours d’élaboration pour confronter les premiers résultats de l’investigation.
 
 
Activités 2020-2024
  • Lancement de travaux autour des prochains volumes d’anthologie : la littérature marocaine et littérature tunisienne
  • Journées scientifiques autour de la didactique du texte francophone, à partir des anthologies. Ces manifestations répondront aux attentes des partenaires du projet en termes de transfert de bonnes pratiques pédagogiques. Conformément aux objectifs de L’Observatoire, ces journées mettront les résultats de la recherche au service de l’enseignement aussi bien au Maghreb qu’en France. Elles permettront en relation avec l’axe 2 de dialoguer avec les travaux de recherche en didactique, menés par les collègues de LITTEXTRA.
  • Médiation et valorisation : lancement de la collection « Janoub » (UGA Éditions, secteur Médiation) qui se donne les objectifs suivants : valorisation de la traduction de/vers les langues africaines, réédition de textes francophones (récits/essais/critiques) publiés au Maghreb. La collection, dirigée par Ridha Boulaâbi et par Pascale Roux, entretient par ses choix et ses objectifs des liens étroits avec d’autres projets de l’axe 2, en particulier la Poétique et Stylistique du texte traduit.
  • Partenariat avec d’autres laboratoires de recherche : dès sa création, le projet de L’Observatoire s’est inscrit dans le cadre d’une francophonie de terrain, c’est-à-dire en interaction permanente avec des environnements plurilingues et interculturels en lien avec le Maghreb et l’Afrique. C’est pourquoi, les chercheurs comptent se rapprocher de laboratoires travaillant sur la langue et littérature arabes par exemple. Une demande de collaboration a été formulée par le laboratoire TELEM (textes, littératures, écritures et modèles) de Bordeaux par l’intermédiaire de Mounira Chatti, professeure des littératures francophones et responsable de l’axe Altérité et ses représentations dans la littérature et les arts arabo-musulmans
  • Valoriser le site de L’Observatoire et continuer à l’enrichir sa bibliothèque avec des entretiens, des compte rendus de lecture, des articles…
Mis à jour le 1 avril 2021